Le gomasio est un condiment japonais, mélange de sel et de graines de sésame grillées. C'est un délice saupoudré sur des plats chauds ou des salades, ou même sur une tartine beurrée, dans du fromage blanc. Il est vendu  en magasin à prix d'or (enfin, selon mes références de pauvresse...), alors qu'il est si simple et économique de le faire soi-même.

gomasio

Il existe deux manières de préparer le gomasio :

Tout d'abord, la méthode expéditive : 5mn pour griller les graines de sésame dans une poêle, un passage rapide au mixeur électrique, un peu de sel fin et hop, en moins de deux, c'est terminé.

Et puis, et puis, il y a la méthode méditative. Les gestes répétitifs, les sons, les parfums vous emportent, une porte s'ouvre sur un autre monde. L'esprit s'évade, les pensées se font aériennes, légères....Le Nirvana, presque...

Faire la cuisine ne nourrit pas que le corps, l'âme aussi s'y ressource. Enfin, si vous choisissez les recettes adéquates.

Mon gomasio maison :

  • 90g de sésame
  • 10g de sel marin gris (le mien vient de l'île de Ré)

Tout d'abord, je jette les graines de sésame dans une grande poêle.

s_same

Et je les laisse griller à sec, à feu moyen, remuant de part et d'autre cette masse dorée.

s_same_grill_

Scritch, scritch, font les graines projetées par la cuiller sur les parois de la poêle. Le geste, répétitif, est humble et apaisant. Droite, gauche, scritch, scritch...Peu à peu, la masse resplendissante du sésame se mue en une plage de sable chaud et odorant. En se torréfiant, les graines crépitent et libèrent un nuage volatil de senteurs.

Le monde ravagé peut tourbillonner autour de moi. Le regard prisonnier de ces vagues d'or, l'attention vampirisée par ce trésor de parfum brûlant, ma conscience s'assoupit, je suis seule au monde...

Quand le sésame est bien grillé, j'ajoute dans la poêle le sel marin non raffiné.

sel_marin

L'eau de mer qu'il contient encore se mêle à la plage de sable chaud, s'évapore au gré des mouvements de ma cuiller. Quand le sel devient blanc, faisant admirer ses cristaux brillants, il est temps d'arrêter le feu.

Puis, cuillerée par cuillerée, je broie ce mélange dans un mortier. Ma méditation tranquille peut reprendre.

mortier

Inlassables, les coups de pilon libèrent des parfums puissants, des odeurs de noix, de beurre chaud, d'iode et de mer. Mais attention à ne pas se laisser emporter par le voyage de l'esprit. Ce serait dommage de broyer les graines trop finement. C'est si bon le sésame qui croque sous la dent ! Ne nous privons pas de ce plaisir.

Il ne reste plus qu'à enfermer ce trésor odorant dans de petits pots de verre, l'admirer et le déguster aussi souvent que possible.

gomasio_pot

Bon voyage !