L'alliance de ces deux gourmandises blanches que sont le chocolat blanc et la noix de coco est pour moi suprêmement envoûtante. Et avec une touche de croustillant, c'est alors le nirvana. Saurez-vous résister à ces muffins à la noix de coco et au pralin avec leur coeur de chocolat blanc ?

muffin_coco_chocolat_blanc

Ingrédients pour 6 muffins : 100g de beurre mou, 40g de sucre, 2 oeufs, 100g de farine, 1/2 paquet de levure, 50g de noix de coco râpée, 6 carrés de chocolat blanc (ou plus...), pralin à volonté.

Le pralin choisi est, cela va de soi, mon pralin croustillant et économique. Pour les lecteurs nouveaux venus, je rappelle que je sucre très peu mes desserts. Vous pouvez donc doubler la quantité de sucre donnée.

Comme tous les gâteaux que je fais, j'ai travaillé beurre et sucre en pommade, ajouté les oeufs un par un (sans me soucier des grumeaux), incorporé la farine mêlée à la levure puis la noix de coco. Transvasement dans des moules à muffins beurrés et enfoncement au coeur d'un carré de chocolat blanc. Saupoudrage de pralin sur chaque muffin avec tapotage de dos de cuiller afin que toutes les délicieuses particules caramélisées adhèrent à la pâte et n'aillent pas se répandre après cuisson sur le sol de la cuisine ou, pire, votre décolleté. Incident qui serait, vous en conviendrez, plutôt ennuyeux.

Etape préparation réussie, je passe à la phase cuisson, 25mn à 200°C.  Et voici, voilà le résultat :

muffin_coco_chocolat_blanc_et_pralin

Ces muffins sont divins et chacun apporte sa contribution à cet équilibre quasi-parfait. La noix de coco, sa touche exotique. Le pralin, son croustillant gourmand. Et le coeur de chocolat, son fondant paradisiaque. Un seul regret : avec 2 ou 3 carrés par gâteau, le plaisir en eût été grandi.

Ce qui est amusant, c'est que les carrés de chocolat blanc mal enfoncés dans la pâte ressortent après cuisson au sommet du muffin comme la lave d'un volcan prêt à exploser. Voyez donc au premier plan :

muffin_coco_chocolat_blanc_pralin

Mais ! Quel est ce raffût ???? Oh my God ! Ce sont les Brigades de défense du Muffin Authentique qui viennent me faire part de leur courroux. Mes jolis muffins ont usurpé leur appellation. En aucun cas ils ne peuvent être ainsi nommés. Car, hérétique que je suis, j'ai osé employer le beurre mou plutôt que fondu. Le crime de lèse-majesté suprême ! Je tremble devant les conséquences de mon acte impardonnable.... Que va-t-il m'arriver ? Le bagne ? L'exil ?...

Si vous voulez oublier au plus vite cette abjection culinaire que je viens de vous imposer, allez donc voir au Palais des Lys ce qu'est un véritable muffin chocolat blanc-noix de coco, enrichi qui plus est de figues fraîches. Dans son palais gourmand, Frijoles sait respecter certaines traditions, et de bien bonne manière.