Si vous vous baladez de temps à autre dans les parages, il ne vous aura pas échappé que je fais un usage effréné du gomasio, ce déliceux mélange sel/sésame qui apporte saveur et croquant aux plats salés. Il y a peu, j'ai découvert le pralin croustillant et économique qui fait de même pour les desserts. Aujourd'hui, j'ai marié ces deux recettes et vous présente le gomasio sucré :

gomasio_sucre
Gomasio sucré en pépites ou en poudre

Comme il  comporte du sésame blond mais aucune amande, pistache ou autre noix, je ne pouvais plus l'appeler pralin. D'où ce nom de gomasio sucré puisqu'à l'instar de son cousin, le gomasio classique, il "gourmandise" tout ce qu'il touche avec ce délicieux goût de sésame grillé.

Ingrédients : 2 volumes de sucre, 1 de vergeoise blonde, 1,5 de graines de sésame, 2 de flocons d'avoine.

La vergeoise, qui ne caramélise pas complètement, se transforme à la chaleur en cristaux savoureux. C'est ma petite touche gourmande du Nord. Vous pouvez la remplacer par du sucre classique (et j'en serai fort triste...).

gomasio_sucre_ingredients

On réunit donc tous les ingrédients dans une grande poêle et c'est parti pour une cuisson à feu moyen en remuant sans cesse. Peu à peu, les sucres caramélisent et enrobent les autres éléments d'une gangue dorée et odorante. Quand le caramel est devenu d'un brun profond, j'ai versé ce pseudo-pralin sur une plaque du four couverte de papier sulfurisé. Attention, le caramel est brûlant ! N'y goûtez pas encore.

gomasio_sucre_plaque

Quand le gomasio sucré est refroidi, il se rompt facilement en morceaux.

gomasio_sucre_bloc

Vous pouvez alors choisir de le morceler en pépites dorées pour enrichir crèmes, yaourts, tartes aux fruits, etc ... ou, avec gourmandise, le manger à la cuiller tout simplement. Il est aussi possible de l'écraser au mortier pour le transformer en poudre d'or qui fera pétiller tous vos desserts d'une volée de gomasio sucré.

N'oublions pas que cette recette est un ersatz très économique du pralin puisqu'on trouve en hypermarché du sésame à moins de 2€ les 500g (un autre prix que les amandes, pistaches et autres, fort délicieuses certes, mais pas à la portée de toutes les bourses). Et oui, on peut satisfaire sa gourmandise à moins de quat'sous.

Cette volée de gomasio sucré est un clin d'oeil à Cuisine Framboise et nos jeux d'emprunts et d'échanges qui font partie du plaisir de tenir un blog culinaire.

Vous connaissez tous de ces blogs culinaires magnifiques qui ressemblent à s'y méprendre à des magazines. Il vous est arrivé d'y découvrir une recette extraordinaire (95% de chance qu'elle soit sucrée ) avec des illustrations sublimes où on sent le poids de la technique (appareil réflex numérique, filtres, logiciels de retouches...), des explications techniques de pro de la cuisine. Bref, un billet parfait.

Un jour, il m'est arrivé de lire ce type de billet chez X et je me suis rendu compte qu'il aurait pu être chez Y ou Z, sans en changer une ligne. Parce que ces blogs culinaires parfaits manquent d'âme et finissent par devenir interchangeables.

Rien de tel chez Cuisine Framboise. Parce que la maîtresse des lieux est un être humain normal qui ne nourrit pas sa famille que de desserts. Au travers de sa cuisine, c'est sa vie quotidienne qui transparaît, mais sans aucune impudeur (on n'y est pas sur un skyblog !). Cuisine Framboise est un blog vivant, unique, avec en prime toute la chaleur de la Martinique. J'aime m'y balader nonchalamment et y découvrir, de ci, de là, une recette qui fait rêver, de splendides photos dépaysantes, un autre monde...