Les poireaux s'ennuyaient au bistrot (je n'ai rien inventé, je répète juste ce qu'on m'a dit). On les comprend aisément, le groupe de rock Talia qui passait alors dans ce bar n'était vraiment pas terrible. Tous les morceaux se ressemblaient, une batterie omni-présente, un chanteur sans voix qui baragouinait en yaourt et qui se la pêtait grave ! (excusez l'expression mais c'est vraiment celle qui convient).

De désespoir, les poireaux se sont jetés à l'eau :

poireaux_cuits

Quel dommage ! Ils ont raté le groupe suivant, Pink Falda. Une musique pleine d'énergie, des musiciens qui savent ce qu'est le partage, hyper sympa.

Heureusement, pour rattraper le coup, les carottes sont cuites :

carottes_cuites

Et c'est ainsi qu'est née la recette des poireaux Pink Falda :

poireaux_pink_falda

Vous vous demandez ce que fait cette boule à thé dans la casserole des carottes. En fait, quand je sors le soir, je bois exclusivement du pastis. La bière qui coule à flot, je la laisse aux jeunots. Pour cette recette née dans un bar, je me devais donc d'aniser les carottes. Hélas, pas de graines d'anis dans mon placard. Je les ai remplacées par des graines de fenouil, une étoile de badiane et de la racine de réglisse séchée. (J'en voit une qui se plaint au fond de la salle parce qu'elle n'aime pas les goûts anisés. Qu'elle prenne donc du cumin ou du carvi, le résultat doit être sympa aussi).

Une fois ces carottes cuites, je les ai écrasées et mélangées à un yaourt pour une petite sauce froide anisée à servir avec les poireaux pour une union de saveurs originale mais harmonieuse.

poireaux_pink_falda_1

Une recette un peu plus rock'n roll que des poireaux vinaigrette, non ?

Note de l'auteur : Toute ressemblance avec des évènements réels ne serait nullement fortuite. Talia et Pink Falda sont bien passés hier soir au Yéti à Lille.