Le bonheur, c'est simple comme une tranche de Maroilles fondue dans un velouté d'endives rehaussé d'une pincée de noix de coco...

soupe_endive_maroilles

Eh oui, le bonheur, c'est pas compliqué : un demi litre de lait mis à chauffer avec deux petites pommes de terre en morceaux et trois belles endives émincées. Comme l'endive est assez aqueuse, le lait ne doit pas recouvrir l'ensemble des légumes :

lait_endive

Vingt minutes de cuisson douce, un coup de mixeur et on remet à feu doux avec quelques morceaux de Maroilles. On touille, on touille jusqu'à ce que fondouillement s'ensuive. Une volée de poivre blanc moulu, une cuillerée de noix de coco râpée et nul besoin d'épice surnuméraire qui risquerait de masquer les saveurs présentes.

soupe_endive_maroilles_coco

Ces endives cuites au lait perdent totalement leur amertume, le Maroilles apporte une onctuosité incroyable à ce velouté et un goût divin.

Vous, les malchanceux qui vivaient loin de l'odeur si prégnante du Maroilles, remplacez-le donc par un fromage de caractère tel le munster, un bleu ou un chèvre bien fait. Bon, ce ne sera plus l'extase évidemment mais votre velouté d'endives ne devrait pas être alors trop décevant.