Cette recette est tirée de l'antique Cours de Cuisine d'Adrienne Levasseur que je vous ai présenté il y a quelque temps. Au vu de l'écriture, il s'agit sans doute d'un ajout dû à une de ses co-auteurs anonymes.

recette

Pour plus de lisibilité, je vous retape la recette :

Pommes de terre napolitaines

Faire cuire 1 litre de pommes de terre à l'eau, écrasez-les et ajoutez un 1/2 quart de beurre, de la mie de pain écrasée dans du lait et maniez le tout avec du lait de manière à faire une pâte à pétrir à laquelle vous ajoutez encore 3 jaunes d'oeuf et 3 blancs battus en neige. Mettez au four dans un plat de terre et arrosez de beurre fondu, il faut environ 20mn de cuisson au four.

pommes_de_terre_napolitaines

Le "1 litre de pommes de terre" m'a fait sourire car, ce n'est pas comme pour les moules, le poids d'un litre de pommes de terre dépend de leur taille. Donc les quantités sont vraiment approximatives mais l'oeil de la cuisinière vaut toutes les balances électroniques du monde, non ?

Evidemment, je n'ai pas suivi à la lettre la recette et j'ai fait quelques modifications mineures. J'ai commencé par cuire les pommes de terre à l'eau, les ai écrasées et j'ai juste mis le peu de beurre dont j'ai l'habitude dans une purée. Quant au pain, pour aller plus vite, j'ai fait chauffer du lait et, hors du feu, j'y ai plongé un bout de baguette de pain rassis brisée en gros morceaux. Une fois imbibés, j'ai touillé vigoureusement pour obtenir une espèce de pâte que j'ai mise à égoutter :

pain_et_lait

J'ai ensuite mélangé le même volume de pommes de terre beurrées que de pain lacté, ajouté 2 jaunes d'oeuf (parce qu'il ne m'en restait pas plus dans le réfrigérateur...) et les blancs battus en neige (en fait, je n'ai pas ajouté de lait supplémentaire comme l'indiquait la recette, la pâte me semblait suffisamment liquide).  J'ai poivré généreusement et versé le mélange dans un plat à gratin beurré sans rien mettre au-dessus :

gratin_cru

Et après 25mn à 180°C :

pommes_de_terre_napolitaines_cuiller

Le résultat est tout bonnement formidable ... et j'en suis la première étonnée. Jamais je n'aurais eu l'idée de mélanger pommes de terre et pain et pourtant on obtient ainsi une espèce de soufflé léger mais nourrissant tout de même. Une sacrée bonne manière d'utiliser du pain dur !

Au vu de cette expérience, je pense refaire ce gratin unique de pommes de terre avec des oignons fondus, du fromage ou des lanières de chorizo, un reste de poisson émietté, des tranches de tomates ou des carottes râpées, etc. Bref, cette recette de pommes de terre napolitaines est manifestement déclinable à l'infini.

Merci à toi, Adrienne !