Une crème sans oeuf, sans farine, donc sans gluten, sans gélatine, agar-agar ou autre gélifiant. Juste du chocolat, du lait (vache ou végétal), du sucre et un peu de crème (de soja, si vous préférez). Mais certes pas une crème sans plaisir : un goût puissant de chocolat, un velouté incomparable, l'offrande parfaite aux dieux du chocolat !

Crème au chocolat sans oeuf, ni farine, ni gélifiant

creme_au_chocolat

Il y a de plus en plus de végétaliens qui, par éthique, refusent de manger du cadavre et participer à l'exploitation des animaux. De plus en plus d'allergiques ou intolérants alimentaires qui n'ont pas le choix et doivent constamment surveiller ce qu'ils avalent.

C'est en pensant à eux que j'ai conçu cette recette de crème au chocolat "sans". Mais aussi, plus égoïstement, pour mon propre plaisir de gourmande invétérée et exigeante. Dans une crème dessert, les oeufs donnent une texture glaireuse peu engageante. Avec de la farine et autres fécules, c'est pâteux, ça colle au palais et le parfum choisi pour la crème est dénaturé par cet arrière-goût crayeux. Les gélifiants donnent un aspect gélatineux qui fait chimique. Et le tofu soyeux qu'on retrouve dans certaines crèmes végétaliennes ne se déniche pas au supermarché du coin et aussi bien, je n'aime guère son goût particulier. Oui, ma chère mère, tu as bien raison, je suis plus difficile que je ne suis belle...

creme_au_chocolat_cuillers

Après le pourquoi de cette recette, voici le comment :

J'avais déjà fait une crème caramel sans oeuf mais elle ne m'avait pas complètement convaincue avec son goût un tant soit peu farineux. Et puis, j'ai songé à la sauce caramel de Bec sucré bec salé. Une consistance onctueuse à souhait, un bon point de départ. Juste un peu trop sucré pour une crème dessert.

Je me suis alors rappelé les chocolats chauds que nous faisait parfois notre grand-mère en faisant fondre dans du lait un morceau de ces énormes plaques d'un kilo de chocolat à cuire. Le souvenir d'un velouté gourmand. Juste un peu trop liquide...

Ma dernière inspiration vient de la confiture de lait, ce lait sucré qui devient sirupeux après une longue, longue cuisson. Voilà, il ne me restait plus qu'à mélanger ces trois recettes. J'adore les exercices d'alchimie culinaire ! Surtout avec un tel résultat :

creme_au_chocolat_cuiller

Ingrédients : 100g de sucre - 100g de crème - 1/2 l de lait - 200g de chocolat

Pour la crème et le lait, ils peuvent être végétaux, choisissez ce qui vous convient. Perso, j'ai pris du lait de vache et de la crème épaisse allégée.

Dans une grande casserole, faites un caramel avec le sucre juste humidifié (je ne mélange jamais avec une cuillère qui fait cristalliser le sucre, je tourne la casserole à l'aide de la poignée et du poignet). Quand il est d'un beau roux profond, ajoutez-y la crème en une seule fois.

Attention ! Le caramel est brûlant et dangeureux. Je tiens donc un couvercle de la main gauche, dans la main droite la tasse de crème que je verse d'un seul coup en recouvrant immédiatement du couvercle. Après 3 à 5 secondes, je peux mélanger sans souci.

Comme vous êtes multi-tâches, vous avez fait fondre le chocolat dans le lait chauffé pendant la cuisson du caramel. Versez donc ce lait chocolaté dans la sauce caramel. Laissez cuire à feu doux, à découvert, en remuant de temps à autre. Au bout de 20 à 30 mn, la crème s'est épaissie, versez-la dans des raviers et laissez refroidir quelques heures au réfrigérateur.

cremes_au_chocolat

Cete crème au chocolat, avec ses ingrédients si simples, est exactement comme je la désirais, onctueuse et veloutée à souhait. Même sans oeuf ni gélifiant, elle se tient parfaitement (renversez le pot suffisamment froid, rien ne tombe). Mais surtout, la saveur du chocolat est intacte. On ne sent pas du tout la présence du caramel qui sert juste d'exhausteur de goût.

Certes, je reconnais que c'est fort, très fort même, en chocolat. On peut sans doute en réduire la quantité à 150g, voire 100g peut-être. Et puis augmenter la quantité de lait pour une crème plus fluide et moins sucrée.

Ce que je voulais démontrer avec cette recette de crème au chocolat "sans", c'est que, non, il n'est pas compliqué de recevoir des végétaliens ou des intolérants alimentaires. Cela demande juste un peu d'adaptation. Et que, oui, ils peuvent manger des desserts gourmands et délicieux. Manger "sans", ce n'est pas manger triste.

Bon, une crème, c'est bien mais il me reste maintenant à bricoler une recette de gâteau sans oeufs ni produits laitiers, meilleur que ce que j'ai déjà testé...