Il s'agit d'une recette de riz à l'iranienne tel que le prépare Sofia, la voisine de palier de ma soeurette Cioranette. Non seulement ce gâteau de riz est  beau et original mais il donne un riz sublime. Allez, je vous raconte cette recette de Sofia, aussi merveilleuse et magique que les histoires de Shéhérazade.

Le riz à l'iranienne de Sofia

riz_iranien

N'ayant évidemment pas de riz iranien sous la main, j'ai utilisé un riz basmati basique sous marque de distributeur.

Laissez tremper le riz 1 h au minimum. Lavez-le et faites-le cuire 5mn dans une grande quantité d'eau bouillante. Dans une casserole, versez un peu d'huile d'olive (perso, j'ai mis du beurre), recouvrez le fond de feuilles de laitue ou autre salade et déposez le riz égoutté et bien chaud cuillerée par cuillerée pour qu'il ne se tasse pas et reste aéré.

Le couvercle : Les iraniens l'emmaillote d'une espèce de charlotte en tissu éponge qui absorbera l'humidité. L'eau de condensation ne doit surtout pas retomber sur le riz ! Tout le secret de la méthode réside dans cette astuce.  Perso, j'ai posé mon couvercle sur un essuie-main, en ai remonté les pointes et les ai attachées avec un élastique.

Vous posez donc ce couvercle hermétique sur la casserole de riz qui finira de cuire à feu doux dans sa propre vapeur en 15 mn environ.

Il ne reste plus qu'à renverser ce gâteau de riz sur le plat de service. Une autre version, tout aussi gourmande selon ma soeur, consiste à remplacer les feuilles de salade par un pain pita bien plat de la taille de la casserole. Quoique ce petit goût végétal que donne la salade au riz est bien agréable, ma foi.

riz_iranien_bis

Les grains de riz ne sont pas agglutinés et collants, ils se séparent les uns des autres du bout de la fourchette. Mais le plus spectaculaire dans cette méthode de cuisson, c'est vraiment la sensation en bouche.

Vous voyez des grains de riz, vous croyez voir des grains de riz. Mais en réalité, ce ne sont que des fantômes de grains de riz. Si, si ! Vous en déposez une cuillerée sur la langue. Surtout, ne mâchez pas ! Pressez juste doucement la langue sur le palais et là, magie, les grains de riz s'évanouissent, disparaissent en une matière floconneuse, si surprenante et légère...

Vous avez tous déjà mangé du riz trop cuit qui forme une bouillie collante. Le riz à l'iranienne n'a rien à voir, c'est ... les mots me manquent pour mieux décrire cette expérience étrange ... essayez, vous verrez par vous-mêmes !

Bon, certains diront que tout cela ne vaut pas un clair de lune à Maubeuge et que les sachets de riz à réchauffer en 2 mn au micro-onde sont drôlement plus rapides à préparer. D'ailleurs, qui lit encore les Contes des Mille et Une Nuits de nos jours ?