Bonjour à tous et merci d'avoir gardé la Cuisine de quat'sous vivante durant mon absence grâce à tous vos commentaires. En retour, voici quelques souvenirs de ces vacances campagnardes au sud de la Haute-Vienne.

Nous logions dans une petite maison typique du Limousin, deux pièces au dessus d'une cave en rez-de-jardin, poutres au plafond, parquet en châtaignier dans la chambre, vieux meubles de famille, avec un grand terrain en contrebas :

vacances_677

vacances_265

Et pour ne pas nous sentir trop seuls, une famille de loirs dansait la gigue dans le grenier durant la nuit. Un matin, nous avons réussi à en choper un qui descendait le long de la porte pour aller faire ses petites courses. Mignon comme tout, n'est-ce pas ?

vacances_144

Question insectes, tout était plutôt géant. Les fourmis et ces espèces de scarabées aux grosses pinces :

vacances_498

En sortant de la maison un soir, presqu'à la nuit, j'ai vu pour la première fois de ma vie un ver luisant.  La photo est floue et je sais qu'on n'y voit rien mais c'est juste pour montrer qu'un ver luisant n'est pas jaune comme je le pensais mais exactement de ce vert fluo étrange et insolite.

vacances_411

Dommage, les plus beaux animaux étaient trop rapides pour être pris en photo. La maison se situait à 350m de la route et en sortant vers 21h30, 22h, il nous est arrivé trois fois de voir des chevreuils brouter dans le pré ou le champ de foin voisins puis disparaître sous les arbres de leur course tellement légère et élégante.

Un autre soir, au détour d'une haie, c'est un rapace qui nous est passé quasiment sous le nez, à deux mètres de distance puis bifurquant brusquement avec des coups d'ailes si puissants. Ses plumes étaient brunes tachetées de blanc, un faucon, il me semble.

Bref, le paradis terrestre pour une fille de la ville !

Quant aux balades que nous avons faites, ce fut moitié en Limousin, moitié en Périgord puisque nous étions seulement à 1,2 km de la Dordogne. Je vous en raconterai les jours prochains.

vacances_683

Le soir où je suis allée photographier cette borne, il faisait chaud, 32°C encore à 20h30, et un orage se préparait (heureusement, il a épargné notre secteur). La masse de nuages était impressionnante, elle m'évoquait carrément une avalanche en montagne.

vacances_685

vacances_687