EDIT du lendemain : Je suis vraiment une détective de pacotille et heureusement que des lectrices plus avisées sont là pour veiller au grain de riz. Un grand merci donc à kikizita et clairotte qui ont su déchiffrer le nom exact de cette recette : Rizzo et non Rizza !

Les pizzas vous lassent ? Essayez la rizza le rizzo !

Ah, vous ne connaissez pas ? Google aussi ignore cette recette, exhumée de cet antique Cours de Cuisine d'Adrienne Levasseur dont je vous ai déjà raconté les pommes de terre napolitaines (tiens, hasard, deux recettes pseudo-italiennes).

recette_rizza

Pour dire vrai, j'ai mis du temps pour déchiffrer le nom de cette recette. Mais qu'est-ce donc que cette majuscule alambiquée ????

rizza_nom

Il ne sera pas dit que j'ai lu des centaines de romans policiers pour rien. J'ai donc sorti ma loupe et examiné soigneusement les pages de ce manuscrit. Et voilà ce que j'ai découvert un peu plus loin, de la même plume, une recette de rognons de veau :

rognon
Vraiment étranges, ces R majuscules...

Le travail de détective, ça creuse et je passe donc à la recette :

Rizza Rizzo

rizza_cuite

Pour une lecture plus aisée, je vous retranscris la recette du cahier :

RIZZA RIZZO (mets italien - très nourrissant)

Faites crever 4 ou 5 cuillerées de riz caroline dans une eau légèrement salée. A part, faites une sorte de purée de tomates bien mûres que vous écrasez avec un peu d'ail et de persil, passez cette purée dans une passoire fine et mélangez-la au riz avec 125 g de chair à saucisse. Cuisez au four ou sur un feu doux en mêlant de temps en temps.

rizza

Bon, je me suis permise d'adapter la recette pour la simplifier. Je n'ai même pas pris de la purée de tomates toute faite, j'ai carrément utilisé du concentré de tomate. Avant, comme beaucoup, je trouvais ce produit infâme mais si on le mélange au préalable avec de l'ail haché, du persil et autres herbes, beaucoup de poivre et une pincée de muscade ou céleri en poudre, il perd alors son affreux goût métallique et on obtient une sauce  tomatée on ne peut plus économique.

J'ai donc mélangé cette vraie-fausse purée de tomate avec le riz cuit, ajouté le hachis de porc en lichettes et tassé le tout dans un moule à tarte :

rizza_crue

Cuisson au four à 180-200 °C durant 25 mn

Contrairement à ce que l'on pourrait craindre, ce plat de rizza rizzo n'est pas du tout sec comme un coucou, même avec du concentré de tomate au lieu de purée plus liquide. Il faut dire que le hachis apporte de l'onctuosité. Bref,  voilà un plat familial bien bon et peu onéreux.

Bien sûr la recette en elle-même est plutôt banale. C'est une manière somme toute classique d'utiliser un reste de riz cuit. Mais ce nom insolite de rizza rizzo m'a tapé dans l'oeil. La séduction tient à bien peu de choses parfois...