Ces crêpes japonaises sont une manière parfaite et succulente de planquer des légumes dans l'assiette des carnivores invétérés. Et puis, elles sont si rapides et amusantes à faire. Bien sûr, les puristes de la cuisine niponne crieront au scandale devant cette recette revue et corrigée à ma façon mais, après tout, okonomi signifie ce que vous voulez (yaki = grillé).

Okonomiyaki aux pousses de soja

okonomiyaki

Pour 4 okonomiyaki de la taille d'un pancake, on commence par la pâte :

100 g de farine - 1 oeuf - 10 cl d'eau froide

Pas besoin de temps de repos. Surtout, ne pas saler car la sauce okonomiyaki y pourvoira. Aujourd'hui, j'ai choisi d'y ajouter des pousses de soja (blanchies 1 mn), des lamelles de poivron rouge pour la couleur et des champignons chinois réhydratés et émincés. Un conseil : mettez beaucoup, beaucoup de légumes.

okonomiyaki_pate

Pour la cuisson, splash et re-splash, jetez 4 bouses de cette pâte dans une grande poêle bien chaude avec un peu de matière grasse. Trois minutes de chaque côté environ.

Pendant ce temps, préparez la sauce okonomiyaki pour l'instant fun de la recette. Enfin, disons plutôt une version bricolée maison avec les moyens du bord :

Sauce soja - sauce worcestershire - miel

En fin de cuisson des okonomiyaki, arrosez-les de cette sauce qui caramélise presque instantanément et embaume délicieusement la cuisine. Attention : le feu ne doit pas être trop vif et il faut bien surveiller.

okonomiyaki_cuits

J'avais déjà aimé les okonomiyaki au chou chinois et ceux aux endives, cette version est tout aussi plaisante.

Les pousses de soja sont cuites mais restent légèrement croquantes, tout comme le poivron. Et les morceaux de champignons chinois apportent une petite mâche caoutchouteuse qui fait frétiller en bouche cette association de consistances. Quant à la croûte caramélisée de ces okonomiyaki, sa saveur sucré-salé est sublime de gourmandise, j'adore et ne m'en lasse pas !