Maintenant que j'ai le sac à tarte, j'ai une bonne excuse pour préparer des tartes de toutes sortes. Ne nous gênons pas ! Et on commence par la merveilleuse, la sublime, l'irremplaçable tarte traditionnelle du Nord :

La tarte au sucre

tarte_au_sucre

Une pâte briochée aérienne, des cratères de sucre vergeoise fondant, un peu de crème fraîche, voilà la recette d'un plaisir simple, rustique mais extraordinairement jouissif !

tarte_au_sucre_morceau

Le sucre utilisé est de la vergeoise brune. Rien à voir avec le sucre blanc ou la cassonade de sucre de canne. Dans le Nord et en Belgique, où l'on connaît les bonnes choses, on en trouve partout. Je ne sais si vous aurez ce bonheur de découvrir ce moelleux, ce parfum unique :

sucre_vergeoise

Pour la pâte briochée : 500 g de farine - 250 g de beurre mou (pas fondu surtout !) - 3 oeufs - 1,5 cuillère à café de levure de boulanger - 1 de sel - 1 cuillère à soupe de sucre - lait tiède.

La quantité peut paraître énorme mais elle permet de faire 3 grandes tartes. Dans mon four à chaleur tournante, j'ai donc cuit en même temps cette tarte au sucre, une flamiche au Maroilles et une tarte aux fruits rouges dont les recettes suivront.

Réveillez la levure dans le lait tiède sucré. Mélangez ensuite tous les ingrédients et travaillez la pâte comme pour une brioche. La quantité de lait dépend de l'humidité de la farine et de la grosseur des oeufs. Laissez lever quelques heures.

Etalez avec les mains 1/3 de la pâte levée dans une tourtière. Perso, je préfère quand la tarte au sucre est assez épaisse. Laissez un léger bourrelet autour et formez des trous avec les pouces sur toute la surface (ils deviendront à la cuisson les fameux cratères). Badigeonnez de 2 belles cuillerées à soupe de crème fraîche puis parsemez de 100 g de vergeoise brune.


Cuisson 15 à 20 mn à 200°C

tarte_au_sucre_entier


Les recettes de cette tarte au sucre du Nord varient bien sûr selon les goûts, la tradition n'est pas fixée. Certains mélangent la crème fraîche avec des oeufs mais je n'apprécie guère cette texture qui gâche à mon avis le fondant de la vergeoise. Pas besoin non plus de dorer le pourtour à l'oeuf.

Et pour se réconforter en cas de besoin, cette tarte au sucre se congèle très bien !