Les pommes de terre n'écoutent pas la météo mais savent que le printemps arrive à grands pas. Elles germent et je m'empresse donc de les manger. Pour le moral et le bien-être du cerveau, ajoutons-y les omega 3 de ces poissons gras de conserve, sardines à l'huile et anchois. En plus, ces petits poissons  en bas de la chaîne alimentaire sont plus sains, ils n'accumulent pas mercure et autres poisons comme leurs gros cousins, les thons. Et si vous craignez leur goût trop fort, monsieur de Béchamel y pourvoira.

Gratin de pommes de terre et sardines à l'huile
Sauce béchamel aux anchois

gratin_poisson_1

Faites cuire à l'eau ou à la vapeur les pommes de terre coupées en rondelles épaisses. Pendant ce temps, égouttez les sardines à l'huile, enlevez peau et arêtes centrales pour les convives difficiles (dont je fais partie).

Préparez la sauce béchamel aux anchois : faites fondre beurre ou margarine avec les anchois (à l'huile ou au sel) qui se réduiront ainsi en purée. Incorporez la farine, laissez cuire quelques minutes et ajoutez ensuite le lait peu à peu. Poivrez généreusement mais ne salez pas à cause des poissons.

Dans un plat à gratin, déposez pommes de terre et filets de sardine. Recouvrez de la béchamel aux anchois puis saupoudrez de chapelure. Faites gratiner au four (sans obligatoirement laisser brûler comme je l'ai fait).

gratin_poisson

Pour faire manger du poisson et surtout des anchois à ceux qui n'aiment pas, retenez donc l'idée de la béchamel. Le lait et la farine s'y liguent efficacement pour masquer les goûts trop forts.