C'est son nom insolite qui m'a fait choisir cette petite rue qui rejoint le Palais Rameau depuis la rue Jacquemars-Giélée. La Fontaine del Saulx (des Saules, en français) fait référence à la légende fondatrice de Lille, celle de de Lydéric et Phinaert. La voici, racontée sur le site de l'Office de Tourisme de Lille :

"En l'an 620, Salvaert prince bourguignon, fuyant une sédition, gagne l'Angleterre, accompagné de son épouse Ermengaert et d'une escorte de fidèles. En traversant le sinistre Bois-sans-Mercy, il tombe dans une embuscade dressée par Phinaert, seigneur brigand dont le repaire, le château du Buc, domine les bords de la Deûle.
Echappant au massacre, Ermengaert se réfugie dans la forêt. Endormie au pied d'un saule, près d'une fontaine, elle est favorisée d'une apparition de la Vierge Marie ; elle lui prédit la naissance d'un fils qui vengera son père. Ermengaert met au monde Lydéric que recueille un ermite. L'enfant est allaité par une biche. Ermengaert est emprisonnée par Phinaert.
20 ans plus tard, Lydéric défie Phinaert en combat singulier, ce duel judicaire se déroule au Pont-de-Fins en présence du roi de France. Phinaert est vaincu et Lydéric obtient du roi le château du Buc, berceau de la ville de Lille, avec le titre de premier prince flamand. Ermengaert est libérée."

Evidemment, 1400 ans plus tard, le coin s'est bâti...

lille_166

Comme souvent dans les rues de Lille, entre maisons de briques et maisons de crépi lisse et peint.

lille_167

Briques jaunes ou rouges :

lille_168

L'architecture est parfois soulignée de couleurs :

lille_169

lille_171

Les maisons se suivent et ne se ressemblent pas toujours :

lille_172

J'aime beaucoup cette façade où l'austérité de la brique brute et les formes carrées se marient avec des dessins de briques vernissées et de carreaux émaillés :

lille_176

lille_174

Une maison de pierres :

lille_177

La fontaine et ses saules ont disparu depuis longtemps mais un arbre en garde le souvenir, sentinelle improbable sur son minuscule carré de terre, entre brique et bitume. Et comme j'ai pris ces photos en octobre 2009, il est souligné d'une jolie parure de vigne vierge en feu :

lille_178

lille_180

Bien sûr, certaines façades sont un tantinet plus tristes :

lille_181

En tous cas, la rue Fontaine del Saulx est encore une illustration parlante de l'éclectisme des façades lilloises.