Trouver un bento à Lille, un nippon vrai de vrai ? Mais c'est tout facile ! Allez donc faire un tour chez Mademoiz'ailes, rue de la Quennette, une petite rue parallèle à la rue Faidherbe, tout près de la gare Lille-Flandres. EDIT : Magasin maintenant fermé hélas !

bento_027

bento_031

Et vous n'y trouverez pas que des bentos, Mademoiz'ailes propose aussi un tas d'objets importés du Japon. Et l'avantage par rapport aux boutiques sur le net, c'est qu'il n'y a pas de frais d'envoi et surtout, on peut voir et toucher !

Enfin, je dis cela mais, en fait, je n'y ai pas mis les pieds. Bien mieux, on m'a offert un bento qui en vient :

Mon bento sarcophage

bento_008    bento_014
bento_019    bento_013

Si je l'ai baptisé sarcophage, ce n'est pas parce qu'il peut manger les présidents pas très grands ou à cause de sa forme :

bento_020

Non, non, c'est son décor qui m'a inspiré ce nom !

bento_023

Eh oui, ce sont bien des têtes de mort. J'adore ! Sur ce fond argenté, je trouve cela très chic, ma chère. On est bien loin du gothique Disney, n'est-il pas ? En tous cas, je trouve ce bento très drôle et vraiment à mon goût (douteux ?).

De prime abord, les bentos peuvent paraître chers pour de simple boîtes (enfin, sauf si c'est un cadeau comme celui-ci...). Mais il faut compter avec le transport depuis le Japon mais surtout, la qualité Made in Japan est tout autre que le Made in China. C'est la première fois que j'ai en main un véritable bento nippon et on voit de suite la différence.

Un plastique de très haute tenue (qui va au micro-onde et au lave-vaisselle), deux couvercles en plastique mou qui ferment presque hermétiquement les boîtes et un élastique qui maintient très bien le bento fermé. En plus, il a exactement la contenance qui me convient : 2 fois 30 cl environ, ce n'est ni trop grand, ni trop petit. Pas comme les autres affreux bentos que j'utilise...

Et en action, voilà ce que donne mon bento sarcophage :

bento_032

En haut :

  • Une salade de haricots blancs parfumée d'oseille congelée et de 3 pois de wasabi.
  • Un oeuf dur lapinou.
  • Une salade d'endives émincées saupoudrée de gomasio-maison accompagnée de son petit canard de vinaigrette, à droite.

Dans la boîte du bas :

  • Une coupelle de brocolis saupoudrés de Shichimi-maison.
  • Des risonis (pâtes en forme de grains de riz) aromatisés de paillettes d'algue nori et décorées de fleurs de carotte.

bento_040

Pour simplifier la préparation, j'ai d'abord mis à l'eau froide la carotte en rondelles. Une fois presque tendre, j'ai rajouté les pâtes et j'ai terminé par les fleurettes de brocolis congelé. Quand tout est cuit, il suffit de repêcher à la fourchette le brocolis, égoutter le reste et retirer ensuite les rondelles de carotte. Une seule casserole à laver et économie de gaz !

- Billet non sponsorisé -