Lassés du radis - pain beurré ? La flemme de les couper en tranches pour des salades composées ? Pas de soucis, les radis entiers passent à la casserole !

radis_cuits

Eh oui, on peut cuire les radis. Bon, je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas l'extase gustative car les radis perdent leur goût, et leur couleur d'ailleurs, à la cuisson (une piste peut-être pour recycler des radis trop piquants...). Mais la consistance est sympa, c'est rigolo dans l'assiette, je trouve. Et puis, avec une bonne sauce tomate bien parfumée, on se régale tout de même.

Les légumes, contrairement à nous, n'ont pas d'a priori. C'est ainsi que j'ai déjà préparé crus des navets, des courgettes blanches ou du chou rave. Dans l'autre sens, après les classiques carottes et potimarron en gâteaux sucrés, j'ai concocté des cookies aux haricots rouges et cacao, des muffins betterave rouge et chocolat. Sans oublier l'inénarrable glace aux choux de Bruxelles... Alors, vous voyez, les radis cuits n'ont rien d'étrange, en fait.

Pour la préparation de cette poêlée de radis roses, c'est tout simple. On leur coupe les racines et les fanes qui iront dans la soupe de fanes de radis. On les lave et on les jette tout mouillés dans une casserole avec une matière grasse bien chaude. On ajoute un oignon haché et, quand il devient transparent, on complète avec des tomates, fraîches ou en boîte, de l'ail et des herbes. Perso, ce fut romarin, sarriette, thym et marjolaine tout frais car les herbes de Provence vivaces poussent aussi dans les jardins du Nord de la France (merci Dame Nature qui compense efficacement ma main pas verte du tout !).

On mijote quelque 15 à 30 mn selon le degré de tendresse désiré et c'est tout. Pour ma part, je n'ai pas salé le plat mais j'ai saupoudré de gomasio-maison dans l'assiette.