J'avais quelques chèques-cadeaux, hop, je les ai transformés en bento, plus exactement en un coffret bento + livret que l'on trouve en librairie bien sûr et même à Auchan, en banlieue lilloise. Le bento devient grand public et c'est chouette !

bento_1

Le vrai nom virtuel de Jessy Masse, c'est Fossette du blog Bento, Lunchbox, Pique Nique etc... et franchement, on voit qu'on a affaire à une blogueuse qui s'y connaît.

bento_2

Bon, la photo déforme les couleurs et ce bento est en réalité plus violet que rose, féminin sans être trop girly. La taille est parfaite, 500 ml environ, un grand compartiment avec séparateur amovible, un plus petit et tous les deux avec un couvercle qui évite les fuites. Sans oublier l'accessoire indispensable, une paire de baguettes avec bouts granuleux pour mieux saisir les aliments :

bento_3

Quant au livre, il est hyper-complet. 50 bento différents avec une ou plusieurs variantes, on ne risque pas de manquer d'idées ! La plupart sont  préparés avec des produits courants et Fossette explique aux néophytes le matériel, ce qu'est un onigiri ou l'agar-agar. Surtout on y retrouve le pragmatisme d'une véritable blogueuse avec des conseils pratiques, le bento de sac, pour matou-toutou ou bébé et même le recyclage de vieux bento.

Si toutes les recettes ne sont hélas pas illustrées, les photos sont pleine page, donc grandeur réelle, et on peut vraiment les copier pour remplir le bento. Contrairement d'ailleurs à la bento-box de Laure Kié qu'on m'a offerte l'année dernière. Le livre était plus beau, certes, mais montrait de splendides et grands bento qui n'avaient rien à voir avec le bento du coffret, tout riquiqui. Fossette, elle, propose une boîte de taille correcte avec un livret-mode d'emploi réellement adapté. Je me répète, c'est là le pragmatisme d'une vraie blogueuse...

Je ne connais pas Fossette, même virtuellement, je ne lis son blog que depuis quelques semaines. C'est donc objectivement et sincèrement que je conseille son coffret à celles qui désirent découvrir l'univers du bento. Enfin, faites comme il vous plaît, moi je suis ravie de mon acquisition !

Bon, assez de blabla, passons à la pratique :

bento_4

Non, ce bento n'est pas tiré du livre de Fossette. Que voulez-vous, je suis aussi blogueuse et j'aime imaginer mes créations perso. Et puis, l'esprit du bento, selon moi, c'est utiliser le contenu du frigo, les restes du repas précédent et faire avec l'envie du moment.

Par contre, ce que ce bento doit au livre de Fossette, c'est cela :

bento_5

Réussir à faire ainsi un "fouillis organisé", je n'y arrivais pas auparavant. Je faisais juste des juxtapositions qui ne me satisfaisaient pas totalement. Là, même si ça manque un peu de couleur, je suis vraiment contente de mon bento aujourd'hui. Comme quoi, avec de bons outils d'inspiration...

Nous avons là 3 faux maki (du surimi enroulé dans du riz poudré de graines de sésame blanc et noir). Des  fagots de haricots verts et beurre (gardés d'une boîte de conserve ouverte la veille) enroulés dans des feuilles de sauge (prenez de la menthe ou du basilic si vous n'aimez pas le végétal trop fort) puis embrochés sur un cure-dent. Le dernier fagot est ficelé à la ciboulette. Un coeur de riz blanc moulé garni d'un pois de wasabi et 3 feuilles de mélisse. Enfin 3 olives violettes pour rappeler la couleur de la boîte.

bento_6

Une poêlée froide oignon-poivron vert-courgette-ail-marjolaine juste assaisonnée d'un trait de vinaigre basalmique et décorée de 2 coeurs de gruyère (bon, j'ai voulu tailler une espèce de flèche en carotte mais je ne m'appelle pas Cupidon, manifestement). A côté, carotte râpée et endive finement émincée saupoudrées de graines de pavot avec un petit canard de sauce soja.

J'oubliais un dernier détail : l'emballage du coffret n'indique pas si le bento passe au micro-onde et au lave-vaisselle. Perso, peu me chaut, je mange toujours mes bento froids et je lave à l'évier mais je précise à toutes fins utiles ce qui est inscrit sur le dos des boîtes : de -20°C à 100°C.