On m'a donné quelques mignonnes petites tomates cerise allongées, un truc qu'une pauvresse comme moi n'achète jamais et j'en ai tout de suite profité pour préparer un bento, un bento végétarien équilibré avec céréales, légumineuses et produits laitiers :

bento tomates

A gauche :

  • Du riz aux épinard : un galet d'épinards surgelés cuits avec le riz, on égoutte et on laisse refroidir. Juste du sel et du poivre, ça m'suffit
  • Des barquettes tomate-maïs : tomates coupées dans le sens de la longueur, creusées puis emplies de grains de maïs et enfin, un voile de graines de pavot.
  • Pour la déco sur le riz : deux hauts de tomates pour faire des yeux globuleux, un nez de gruyère forgé à la cuillère parisienne et une bouche de peau de tomate.

A droite :

  • Tomates cerises farcies avec un mélange fromage à tartiner, fromage blanc et herbes du jardin
  • Des feuilles d'endives à tremper dans...
  • De l'houmous-maison allégé : pois chiches mixés avec yaourt, cumin, poivre et un filet de citron avec une pincée de sumac au dessus pour la couleur et le goût.

Certains diront que pour préparer un tel bento, il faut de la patience et bien du temps à perdre. C'est exactement ce que je pense quand j'admire les oeuvres minutieuses et parfaites de blogueuses brodeuses ou coutumières de couture. Eh oui, garnir un bento m'apaise et me détend, tirer l'aiguille me stresse et m'énerve.

L'important, je pense, est de créer de nos mains et peu importe le domaine, du moment qu'il nous plaise et nous inspire. En vérité, je vous le dis, créons et régalons-nous (les yeux ou le ventre...) puis réjouissons-nous ! Comme je prêche pour ma paroisse, j'ajouterai que le bento a un avantage : c'est une oeuvre qui, même si elle n'est pas d'art, est garantie 100% bio-dégradable. En ces temps où la Terre menace de crouler sous nos déchets, le détail est d'importance, il me semble.