Il faut défendre à tout prix la pureté de nos traditions et coutumes ! Mouais, si on veut. Perso, je suis plutôt pour les mixages et je vous présente un pur bâtard ch'ti-breton :

Le Kouign Aman aux Speculoos

kouign amann 1

Pour plus de détails et de précisions sur la manière de préparer ce gâteau, je vous renvoie à mon billet sur le kouign aman. Je vous en fais ici un copié-collé allégé, en ajoutant mes speculoos évidemment.

Ingrédients : 250g de farine - 250g de beurre salé mou - 150g de sucre - levure de boulanger - 120 g de speculoos

Faites une pâte à pain avec la farine, la levure et de l'eau tiède. Laissez-la reposer 3 h au frais.

Etalez-y la pâte sur toute la surface d'une feuille de papier cuisson de 30 x 60 cm, badigeonnez avec le beurre puis recouvrez de sucre.

En vous aidant de la feuille, pliez la pâte en trois. Vous obtenez donc un rectangle 30 x 20 cm. Tournez-le d'un quart de tour et étalez-le sur toute la surface de la feuille. Pliez  à nouveau en trois, recouvrez d'un torchon et laissez reposer une vingtaine de minutes. Recommencez toute l'opération si vous êtes consciencieux.

Etalez la pâte en un carré dont le côté est un peu plus grand que le diamètre de votre moule. Perso, mon moule fait 28cm, c'est parfait pour un Kouign Aman pas trop épais. Posez en rosace les speculoos. Repliez les quatre coins du carré sur le centre et cachez bien les speculoos. Recouvrez du papier, glissez une plaque en dessous et retournez dans le moule pour que les pointes soient en dessous. A nouveau, repos de 20mn.

Pour la cuisson, j'ai mis le kouign aman dans mon four à chaleur tournante froid. Allumage à 200°C puis, après 35mn, j'ai baissé à 180°C pour 10 mn.

kouign amann 2

Comme vous pouviez vous en douter, ce kouign aman est une véritable hérésie diététique à 19 236 calories la part. Mais qu'est-ce que c'est bon ! 

Ah ! Ce speculoos imbibé de beurre qui fond sublimement en bouche :

kouign amann 4

Ce feuilleté divinement caramélisé :

kouign amann 3

En fait, après une journée entière de soupes de légumes sans gras, ce diaboliquement gourmand kouign aman n'est pas si déraisonnable que cela. Et j'ajouterai, comme l'avait découvert Pascal, que l'estomac a ses raisons que la raison ne connaît point (oui, je sais, ma copie de bac philo ne vaudrait que 1 ou 2 points...).