Pour ceux qui l'ignorent, l'endive est une invention humaine, on l'obtient en forçant une racine de chicorée dans l'obscurité. Jadis, on pratiquait l'affaire en cave et au printemps, écoutant l'appel de la nature, toutes les racines verdissaient. De nos jours, on les rend sourdes en les gardant au frais et on peut cultiver des endives toute l'année.

Ainsi donc, pas de saison pour le chicon mais pas de pitié non plus puisqu'aux beaux jours, le consommateur a envie d'autres crudités comme le concombre ou la tomate et l'ingrat délaisse la pauvre endive. Heureusement, les ch'tis sont là pour combattre cette injustice et je vous propose ainsi une recette de chicon qui peut se manger chaude ou froide, toute l'année.

Confit d'endives aux speculoos

confit endive

Coupez les endives en tronçons que vous faites revenir dans un peu de beurre. Mouillez d'une goutte de bière et parfumez d'une larme de chicorée liquide, de gousses de cardamome fendues et de clous de girofle. Laissez mijoter à couvert.

Quand les endives sont bien tendres, ajoutez un speculoos par endive, environ. Le biscuit va se déliter dans le jus et former une sauce onctueuse au bon goût d'épices et de caramel. Froid, chaud ou tiède, ce confit de chicon est un délice qui vous fera oublier vos préjugés. Non, l'endive n'est ni fade, ni amère ... quand elle est bien cuisinée.