Comme ma cuisine est actuellement un peu trop simpliste pour figurer dans un blog, je m'en suis allée ouvrir mes cartons de vieux grimoires pour contenter les amateurs des traditions d'antan :

La Cuisine Pratique de la Mère Jeanne

Editions Bernardin - Béchet

IMG_3180

IMG_3181

Ce pauvre livre est dans un piteux état, séparé en trois morceaux. Il coûtait 10 francs mais j'ignore sa date d'édition. D'après les propos de l'avant-propos, il a été rédigé dans une période de disette, sans doute après la crise de 1929, donc dans les années 30, ou peut-être après la seconde guerre mondiale :

"En suivant à la lettre les principes énoncés dans les pages de ce livre, il sera toujours possible de fournir la table de famille de mets excellents au goût, conçus dans l'esprit d'économie et d'hygiène, si nécessaire à notre époque. Pouvant le plus, on pourra le moins et tout plat dont le prix de revient s'augmente par une quantité trop importante d'oeufs, de beurre ou d'éléments recherchés, pourra se diminuer par la diminution des éléments incriminés, voire même par leur suppression." Et vive la cuisine de quat'sous !

Par contre, ce livre comporte tout un chapitre sur les "sauces mères", l'Espagnole, l'Allemande, ces grands classiques de la grande cuisine française telle qu'on la trouve détaillée dans les livres de cuisine du 19ème siècle :

IMG_3186

Je pencherais donc plutôt pour les années 30 pour dater cette Cuisine Pratique de la Mère Jeanne.

L'ouvrage débute par "L'année culinaire", liste des produits à consommer selon les saisons :

IMG_3184

En janvier, on y propose foie gras et truffes, sans doute moins onéreux qu'aujourd'hui... En février, mois de réceptions et de grands dîners, mangeons des crêpes ! Mars est le mois du poisson, des mollusques et des crustacés. Tiens, on ne mange pas les huîtres dans les mois en "bre" ? Avril est le mois pascal, triomphe des jambons, de l'alose, de l'agneau. Mai, mois des primeurs mais la viande perd de ses qualités. Juin, mois des fruits rouges et les viandes laissent à désirer. Juillet est le mois des fruits et des légumes et c'est tant mieux car, en viande, seul le veau s'améliore. Août, mois du melon et des prunes. Septembre, mois du gibier et octobre est un mois de bombance : abondance générale. Novembre, mois de brumes et des premiers marrons. Et on termine par décembre, mois des huîtres, du foie gras et de la truffe (quand je vous disais que les produits économiques de l'époque n'étaient manifestement pas ceux d'aujourd'hui...).

Pour donner du goût à vos plats, je vous ai choisi deux essences-maison végétariennes qui remplaceront viandox et autre maggi :

essences

Et pour les amateurs de viande, quelques sauces :

Sauce au pauvre homme - Sauce Robin 
Sauce au mouton rôti

IMG_3190

IMG_3192

Cette sauce Robin ressemble fort, ma foi, à la sauce que ma mère appelait ravigote et qui lui servait à réchauffer les restes de pot-au-feu.

Et, tout à fait de saison pour un été bien frais, un gratin de pommes de terre à la tomate et aux olives :

Pommes de terre à la manière d'Apt

pommesdeterre

Je ne peux m'empêcher de partager avec vous ce porte-bonheur qui a traversé le siècle :

 IMG_3193

Merci à cette cuisinière anonyme qui nous rappelle ainsi joliment que le bonheur est dans la cuisine !