Pour ensoleiller mon hiver, ma soeurette Cioranette m'a donné des boîtes de tomates cerises qu'elle trouve dans un supermarché italien à Bruxelles. Sur une pâte à pain avec un vrai fromage belge, Chimay à la bière, c'est le bonheur !

Focaccia de tomates cerises au Chimay à la bière

focaccia

Pour la mise en oeuvre, on fait comme pour toute focaccia. On étale, épaisse, la pâte à pain bien levée. Perso, je l'ai parfumée d'aiguilles de romarin frais ciselées fin. On creuse des trous avec le pouce et on y enfonce des dés de fromage et les tomates cerises. Un trait d'huile d'olive et hop, à four très chaud pour une vingtaine de minutes. Servie tiède, cette focaccia est encore meilleure.

toamates

Ces tomates cerises sont conservées dans du jus de tomate. Elles ont encore leur peau mais comme elle est très fine, pas de souci à la dégustation.

fococcia2

Admirez donc ces grottes pleines de fromage fondu ! Le Chimay est génial au four, il fond comme un fromage à raclette mais se tient mieux et surtout, il a plus de saveur (en particulier celui-ci qui est à la bière). Avec le romarin si parfumé de mon jardin, le contraste est fort plaisant.

focaccia3

Et pour d'autres plaisirs salés à grignoter en hiver :

La Fougasse d'hiver au Maroilles   fougasse-maroilles

Une Focaccia immigrée en Allemagne, à faire aussi avec une boîte de conserve:

Pfirsich Rosmarin Focaccia mit Roquefort  focaccia-allemande