Un taboulé 100% légumes, sans aucun féculent, c'est encore plus frais pour l'été. Certes, la recette de ce taboulé de chou-fleur commence à devenir classique mais elle en effraie encore certains. J'avoue, j'étais moi aussi plutôt sceptique, l'essai m'a totalement convaincue, c'est excellent et je vous le conseille !

taboule-chou-fleur

Le principe est de ne garder que les petites fleurettes du chou-fleur cru (le reste peut servir pour préparer un potage chaud ou froid). Vous les placez dans le bol du mixeur que vous faites fonctionner par impulsions afin de ne pas obtenir une purée mais un sable blanc plus ou moins grossier.

A ce stade, certains font blanchir le chou-fleur pour le ramollir. A mon avis, c'est bien du tracas pour pas grand chose puisque l'acidité du citron y pourvoira et sans donner un goût d'eau désagréable au taboulé.

Assaisonnez votre poudre de chou-fleur de jus de citron, huile d'olive, sel, poivre et maintes herbes fraîches ciselées de votre choix (persil, menthe, mélisse, estragon, ciboulette, etc). Laissez reposer au frais plus ou moins longtemps selon le degré de croquitude désiré (tiens, le correcteur orthographique de Canalblog n'apprécie guère la fantaisie lexicale...).

Peu avant de servir, ajoutez des tomates en dés. Je me suis arrêtée là mais vous pouvez bien sûr compléter par du concombre. Pour accentuer la touche moyen-orientale, j'ai saupoudré mon taboulé de chou-fleur de quelques pincées de sumac.