Au fond du placard à réserves (qui est gigantesque chez moi, j'ai dû connaître les disettes de la guerre dans une autre vie...), j'ai retrouvé un souvenir de vacances en Moselle, un bocal de mirabelles au sirop qu'il est grand temps de manger. Allié à un autre souvenir de même provenance, la Pfirsich Rosmarin Focaccia mit Roquefort, je lui ai inventé une petite recette de derrière les fagots. Évidemment, je me garderai bien de demander l'aval des Lorraines qui me lisent.

Ma Focaccia aux Mirabelles, Coppa et Sauge

focaccia-mirabelles

Comme pour toute focaccia, la base en est une pâte à pain. Étalez-la avec les mains en un cercle plutôt épais. Parsemez de feuilles de sauge ciselées. Avec les pouces, faites des trous à la surface de la pâte pour y loger les mirabelles, fraîches ou au sirop (alors rincées pour en enlever le trop de sucre). Décorez de tranches de coppa déchiquetées, saupoudrez de parmesan râpé et enfournez à 200°C. La durée de cuisson dépend de l'épaisseur de la focaccia, de votre goût et de l'âge de la cuisinière.

Dégustez tiède ou froid, à votre guise.

focaccia-mirabelle

La puissance légèrement âcre de la sauge fraîche s'allie à merveille à la douceur fruitée de la mirabelle. Et avec les saveurs typées de la coppa et du parmesan, cette focaccia est un agréable mariage sucré-salé. Les papilles plus conventionnelles pourront remplacer les mirabelles par des tomates cerises jaunes et garder la même photo :

focaccia-aux-mirabelles