En passant par la Lorraine sans mes sabots mais avec un grand panier, j'ai découvert dans un petit village des mirabelles toutes fraîches cueillies à 1,50 €/kg. Profitant de la bonne affaire, j'en fis ample provision et les jolis fruits sont maintenant bien à l'abri dans mon congélateur du Nord.

Pour ma première recette aux mirabelles, je me suis inspirée de la classique tarte que préparent les véritables Lorraines en y ajoutant mes speculoos chéris et cette pure merveille qu'est la crème de mirabelle :

Tarte aux mirabelles, speculoos et crème de mirabelle

tarte-mirabelles

Pour la pâte, j'ai choisi une banale pâte brisée, juste légèrement sucrée. Rien de tel que cette simplicité pour mettre en valeur la saveur des biscuits et les mirabelles suaves.

Les speculoos sont coupés en 3 ou 4 et recouvrent le fond de pâte crue. Ils sont tellement meilleurs quand ils restent ainsi en morceaux, imbibés du jus des fruits !

Au dessus, les mirabelles se serrent les unes contre les autres, fraîches ou congelées, coupées en deux avec le côté bombé en dessous. Pas de sucre, évidemment, car il n'en est nul besoin entre les biscuits et les fruits.

Cuisson au four à 200°C en baissant si la tarte colore trop vite, 30 à 40 mn suivant la taille du moule. Et, encore mieux que la cerise sur le gâteau, 5 mn avant la fin, vous arrosez les fruits d'un peu de crème de mirabelle.

Ma tarte aux mirabelles ch'ti-lorraine

tarte-mirabelle

La crème de mirabelle est une trouvaille que j'ai faite dans un restaurant de là-bas. En kir avec un vin blanc de Moselle ou d'Alsace, c'est extraordinaire. Elle est tellement parfumée qu'il faut en mettre peu, deux fois moins qu'une crème de mûre ou autre fruit rouge. Elle souligne le fruité du vin en laissant en bouche un véritable goût de paradis. Mais ainsi versée sur une tarte aux mirabelles, c'est aussi délicieux :

tarte-mirabelle-speculoos

Et pour prolonger le plaisir, allez donc voir mes tartes au speculoos sans fruits, la blanche et la brune,  toutes aussi bonnes l'une que l'autre.