A dire vrai, j'ignore totalement si le potimarron nippon existe et si les Japonais le cuisent dans leur four. Ce qui ne m'a nullement empêchée de rôtir mon potimarron ch'ti et de le baptiser d'une sauce japonisante. Là où il y a de la gêne, etc.

potimarron-nippon

Le potimarron est une courge sympa puisqu'elle existe en petit format et que la peau, toute fine, se mange. Pas besoin de l'éplucher et voilà qui diminue d'autant la gêne.

Frottez votre potimarron avec une brosse sous le robinet d'eau (ouvert, tant qu'à faire). Coupez-le en deux, retirez les graines et autres filaments avec une cuillère à soupe et débitez-le en lamelles. Sur la plaque du four protégée d'un papier-cuisson, posez les morceaux de potimarron. Enduisez-les d'une fine couche d'huile à l'aide d'un pinceau. Ne salez pas et enfournez à 180°C.

Préparez alors la sauce japonisante en mélangeant :

1 cs d'huile de sésame - 1 cs de vinaigre de riz - 1 cs de sauce soja - 1 cc d'ail haché - 1 cc de gingembre frais haché - 2 cs de paillettes d'algues - 1 cc de poudre de wasabi

Au bout de 20 à 30 mn selon l'épaisseur de vos morceaux, le potimarron est tendre (vérifiez avec la pointe d'un couteau). Déposez les lamelles brûlantes dans l'assiette, tartinez de sauce, saupoudrez de graines de sésame et servez sans attendre avec une coupelle de shichimi pour les amateurs de piment.

La chair du potimarron ainsi rôti au four est délicieusement confite et fondante en bouche. Relevée par les saveurs exotiques de la sauce, elle en devient surprenante et dépaysante. Le potimarron nippon, c'est bien bon !