Ma soeurette Cioranette m'a rapporté l'autre jour un bocal de sa composition, tellement bon que j'ai voulu le partager avec vous. Du yaourt, de l'huile, quelques aromates et les envies d'une gourmande...

 Boules de Labneh de brebis à l'huile parfumée

labneh-brebis-huile

En suivant la recette du labneh, Cioranette a égoutté durant trois jours du yaourt de brebis. Une semaine auparavant, elle avait préparé son huile parfumée en ajoutant à une bonne huile d'olive fruitée feuilles de laurier, de sauge, branche de thym, baies roses, piment sec émietté, grains de poivre, etc.

Dans un bocal propre, ne reste plus qu'à plonger dans l'huile parfumée le labneh roulé en boulettes. Quelques jours d'attente et le plaisir peut naître : un fromage frais de brebis onctueux et relevé par les saveurs typées de l'huile. Sur un pain de campagne avec un voile de poivre moulu et on se régale à moindre frais.

labneh-huile

Au départ, Cioranette, aussi traumatisée que moi par la listériose, avait mis ses bocaux au réfrigérateur. Son amie tunisienne lui a fait remarquer avec justesse que si, au Maghreb, on laisse les bocaux de fromages à l'huile  au soleil, ils pouvaient survivre sans souci aux températures de nos cuisines européennes. Surtout qu'au froid, l'huile se fige et les saveurs s'éteignent.

Cioranette a fait quelques recherches sur le sujet et a appris qu'on pouvait ainsi laisser les bocaux de fromages à l'huile à température ambiante durant trois semaines sans problème. Je rappelle qu'une Libanaise m'a raconté jadis qu'au Liban, on garde ainsi les boules de labneh pendant plus d'un an...

Perso, j'ai terminé le bocal apporté par Cioranette en moins de quinze jours. C'était trop bon pour le garder plus longtemps !