Cécile de C'est bon, Cécile ! organise le KKVKVK#48 sur le thème "Le pain d'épices, un ingrédient dans une recette salée". Vous avez jusqu'au 13 janvier 2013 pour lui envoyer vos idées, dépêchez-vous !

kkvkvk48

Pour ma participation, j'ai remonté une recette aux accents ch'ti de l'année dernière, non pas une classique carbonnade flamande (que je préfère d'ailleurs avec du pain de mie plutôt que du pain d'épices) mais avec du bon Maroilles dedans :

Millefeuille de pain d'épices, foie gras et Maroilles

pain-epices-maroilles

Il faut un bon pain d'épices pour foie gras, pas trop collant et mielleux. Puis, du confit de figues. On peut le remplacer par un confit d'oignons, une confiture de fruits rouges allégée en sucre, ou un simple coulis peut-être. Pour le foie gras, j'ai pris un vulgaire bloc. A voir avec votre carte bleue si elle vous permet un bon foie gras entier. Et n'oublions pas le roi Maroilles !

Après, tout est question de mesure entre les saveurs pour créer une harmonie parfaite en bouche. Pour ce faire, le pain d'épices et le maroilles doivent être coupés en tranches fines, 1/2 cm d'épaisseur maximum. Le foie gras supportera un tranchage un peu plus épais.

Si vous préférez la cuisine sophistiquée, faites le montage dans une terrine que vous compresserez toute une nuit avant de la démouler. Pour ma part, j'ai choisi la facilité et ça marche ! J'ai travaillé avec des produits à 10°C, le pain d'épices et le fromage en tranches rectangulaires, le bloc de foie gras en rond et hop, une tranche de pain d'épices, une de foie gras, re-pain d'épices, Maroilles, pain d'épices et on recommence foie gras et pain d'épices. De ci, de là, une touche de confit de figue, plutôt près du fromage pour casser son côté salé.

On soude le tout en appuyant avec la paume et on taille les bords pour une présentation plus raffinée. Les chutes recoupées en dés feront merveille sur une salade verte enrichie de haricots verts, bâtonnets de carottes cuites, etc.

Quant à la dégustation, je trouve qu'on ne détecte pas d'emblée la saveur du Maroilles, noyée par l'onctuosité grasse du foie gras, les épices du pain d'épices et le sucré du confit de figue. Par contre, le Maroilles booste l'ensemble, on sent un petit quelque chose qui titille les papilles et réveille tout ce gras et ce sucré. Faites l'essai, je parie que personne ne devinera, en mangeant une tranche, qu'il s'agit de Maroilles.