C'est la première fois que je préparais des cannelloni maison (enfin, avec des pâtes industrielles) et, ma foi, c'est plus rapide et facile que je le pensais. Surtout, c'est bien meilleur que mes souvenirs de cantine... si on ne s'arrête pas à ma photo vraiment très moche !

cannelloni-potiron-celeri-gratin

Le point de départ de la recette, ce sont ces cannelloni aux oeufs cuits en 20 mn directement en gratin au four. Enfin, d'après ce que j'en ai compris car le paquet vient d'une épicerie italienne en Belgique (merci Cioranette !) et ne comporte pas un mot de français.

cannelloni-barilla

Pour la farce 100% légumes toute légère, j'ai utilisé un reste de purée de potiron mélangé à un reste d'écrasé de céleri-rave et enrichi de petits dés de céleri-branche étuvés à feu doux.

cannellono

Pas besoin de poche à douille, cette farce s'enfonce très simplement avec une petite cuillère dans le cannelloni posé verticalement sur une assiette, il suffit de tasser régulièrement au doigt. Craignant des fuites pendant le transport vers le plat à gratin, j'avais mis en dessous un morceau de papier cuisson mais il est tout à fait inutile, la farce tient très bien à l'intérieur du cannelloni.

Au préalable, on aura préparé une béchamel assez liquide. On en verse un fond dans le plat à gratin pour y déposer les cannelloni farcis. On recouvre du reste de la sauce, du fromage et hop, au four chaud à 200°C pour 20 mn.

Evidemment, avec du fromage de quat'sous qui fond mais ne dore pas, le résultat n'est guère photogénique :

cannelloni-potiron-celeri

Comparé à la jolie photographie alléchante qui illustre l'emballage des cannelloni, la différence est flagrante :

cannelloni

Sauf que pour cuire convenablement au four, les cannelloni ont besoin d'être noyé dans la sauce. Y a comme une contradiction, là.

Bref, les photographes professionnels ne s'encombrent guère de réaliste culinaire, il me semble...