Au premier abord, la recette ne semble guère ragoûtante pour fêter la Saint Valentin. Sauf que j'ai choisi des pommes de terre tout à fait spéciales :

Mes amours de pommes de terre

pomme-de-terre-coeur

Les trois se trouvaient ensemble dans le sac de pommes de terre. Heureux présage, non ?

Comme j'aime la cuisine épicée, j'en ai fait un petit ragoût avec des poireaux, du curcuma, du gingembre frais et de la pomme pour adoucir mes moeurs son piquant.

pomme-de-terre

Dans un peu d'huile d'olive, faites revenir les poireaux coupés en petits tronçons (Combien de poireaux ? Voyons, quand on aime, on ne compte pas !). Quand ils ont pris une belle couleur verte sous la chaleur, saupoudrez de curcuma. Ajoutez deux pommes en dés (j'aime moins les pommes, je les compte donc), un morceau de racine de gingembre râpé et les pommes de terre en rondelles (Alain Souchon passait son amour à la machine à laver, je passe les miennes à la mandoline).

Laissez cuire à feu doux et à couvert jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres à coeur. Avec l'humidité des fruits et des légumes lavés, nul besoin de rajouter du liquide. Normalement. Servez, parsemé de coriandre hachée.

A la cuisson, les pommes se défont et disparaissent. Nul ne verra que vous avez croqué la pomme, pas même au goût. Par contre, elles tempèrent bien le feu du gingembre.