Le chou rouge, je le cuis toujours à l'étouffée, éventuellement avec des lardons et mouillé de vin rouge. Pour changer, j'ai feuilleté un de mes vieux livres de cuisine et j'y ai déniché cette recette aigre-douce qui m'a vraiment bluffée. Le chou rouge aux pommes sucraillé, j'en suis dégoûtée depuis la cantine du primaire. Mais là, l'ajout de vinaigre change tout et je vous le conseille !

Chou rouge à l'aigre-douce aux pommes

chou-rouge

L'idée se cachait dans ce pauvre livre ancien en piteux état, hélas :

La Cuisine et la Pâtisserie Bougeoises
à la portée de tous

Jean de Gouy

livre-cuisine

Comme souvent dans ces vieux bouquins, la date de parution n'est pas inscrite mais la préface date du 22 mars 1922 et parle bien de "cette nouvelle édition", il s'agit de la douzième.

cusine-livre

Le Net n'est guère disert au sujet de ce Jean de Gouy, rien sur sa biographie. Au vu de la page entière qu'il consacre dans son livre de cuisine aux "distinctions obtenues par l'auteur", toutes en Belgique, je peux juste dire qu'il devait être belge.

Il indique aussi qu'il fut "Chef de Bouche" de l'archiduc Rodolphe et l'archiduchesse Stéphanie. Stéphanie de Monaco ? Non, Stéphanie de Belgique ! Et son Rodolphe était l'archiduc d'Autriche, Prince héritier de l'Empire austro-hongrois, celui-là même qui se suicida à Mayerling avec sa maîtresse après avoir partagé sa syphilis avec sa femme. Pauvre Stéphanie, rendue stérile par ce coureur de jupons qui la priva en outre du titre d'impératrice dont elle rêvait ! La vie d'une princesse n'est pas toujours un roman à l'eau de rose... Enfin, j'espère qu'elle put se consoler un tant soit peu avec les bons petits plats de son Chef de Bouche !

Revenons donc à la cuisine et cette insolite recette de chou rouge aux pommes et au vinaigre :

recette

N'ayant point trop d'inclination à obéir aux chefs, fussent-ils de bouche, j'ai fait quelques entorses aux directives. Mon petit chou rouge, je lui ai arraché le coeur sans pitié et j'ai chargé le robot ménager de le râper sans ménagement. Dans un saladier, je l'ai mélangé avec 1/4 verre de vinaigre blanc et 1 cc de sel fin en laissant mariner 30 mn. C'est amusant comme le chou vire alors de couleur.

Le robot avait été mis de côté, sans être lavé. Ce qui permet de râper à leur tour un oignon et deux pommes.

Dans une cocotte en fonte, je les ai fait revenir avec un peu d'huile d'olive. J'ajoute le chou, une feuille de laurier, du carvi en poudre qui va si bien au chou et juste une larme d'eau pour que éviter que le fond ne brûle.

La cuisson au four électrique est bien trop énergivore, j'ai donc laissé ma cocotte sur le gaz et, en guère plus d'une heure, mon chou rouge était fondant à souhait.

chou-rouge-vinaigre

Les pommes râpées au préalable disparaissent totalement à la vue comme au goût. Ne reste que leur douceur qui, contrastant avec l'acidulé du vinaigre, met joliment en relief la saveur du chou rouge. Je me suis régalée !