"De retour à Kingston Crescent, Faraday cherchait Winter. Un des assistants pensait l'avoir vu descendre par l'escalier de service qui donnait sur le parking. Quelqu'un d'autre dit qu'il avait sûrement filé s'acheter un de ces Eccle cake dont il aimait agrémenter son thé de l'après-midi."

Sur la mauvaise pente - Graham Hurley

Sur-la-mauvaise-pente

Dans ce polar pas terrible, j'avais déjà trouvé le savoureux poulet Jalfrezi. Aujourd'hui, je passe au goûter avec ces Eccles cakes. Il s'agit d'une recette évidemment anglaise, des petits chaussons ronds de pâte feuilletée, fourrés de raisins secs et d'épices.

Mes Eccles cakes aux pommes

eccle-cake
J'adore la dentelle de neige fondant sur la pelouse !

Pour la base de la recette, je suis allée voir les Eccle cakes d'une spécialiste par alliance de la cuisine british, Pascale de C'est moi qui l'ai fait. Bon, comme la vie ne m'a pas mariée à un Anglais, j'ai pu bidouiller tranquille l'affaire à ma mode.

Pas d'écorces d'orange chez moi, alors j'ai mis des pommes. Aucun rapport, je sais, mais l'association pomme-raisins secs, c'est si bon ! Pour les épices, j'ai zieuté du côté de l'Asie avec du cinq épices (badiane, poivre de Sichuan, cannelle, clou de girofle, fenouil), me doutant que son parfum anisé ferait merveille avec les pommes-raisins. Ensuite, ma version de quat'sous fait l'économie de la dorure et j'ai réussi à mettre toute la farce sur une seule pâte feuilletée grâce au bricolage-maison.

Pour 18 Eccles Cakes de quat'sous :

1 rouleau de pâte feuilletée - 60 g de raisins secs - 150 g de pomme - 50 g de beurre - 50 g de sucre - 1 cc de cinq épices chinois

Mes pommes étant abimées, j'ai pesé la chair utilisée, ça doit correspondre à une belle pomme. J'aurais dû trafiquer la recette à ma mode jusqu'au bout car les biscuits étaient un peu trop sucrés à mon goût et, surtout, voyez tout ce gras dans la farce :

IMG_1256

Bref, la prochaine fois, je mettrais seulement 25 g de beurre et 25 g de sucre. Mais c'est juste un avis perso...

Coupez la pomme en petits dés que vous faites sauter à feu vif dans une poêle avec une partie du beurre. Remuez régulièrement. Quand les dés commencent à dorer, saupoudrez d'un peu de sucre pour faire caraméliser. Cette cuisson permet d'évaporer l'eau des fruits pour les confire délicieusement.

Baissez le feu, ajoutez le reste du beurre et du sucre. Mélangez et, quand le beurre est fondu, retirez du feu. Incorporez les raisins secs, les épices. Laissez refroidir sur une assiette.

A l'aide d'un emporte-pièce, découpez des ronds de 7 cm dans la pâte feuilletée. Pythagore, Thalès et consorts vous affirmeront que c'est mission impossible de tracer 18 cercles de cette taille dans un rond de pâte feuilletée du commerce. N'écoutez pas ces empêcheurs de radiner en paix, récupérez les chutes autour des premiers et servez-vous en pour pallier les manques des ronds incomplets (eh oui, au contraire de la pâte brisée, on ne peut pas ré-étaler les chutes de pâte feuilletée, cela l'empêche de feuilleter à la cuisson) :

IMG_1258

Sur chaque rond, déposez une belle cuillerée à café de farce. Badigeonnez d'eau autour avant de plier en paquet. Et si on veut des biscuits généreux en farce, il faut ruser pour le pliage en tirant, si besoin est, sur la pâte avant de coller les bords :

      IMG_1267 v IMG_1269 v IMG_1272

Pour un travail plus rapide, je vous conseille de farcir, mouiller et fermer à la chaîne et non biscuit par biscuit.

Retournez les paquets sur une surface farinée. Normalement, il faudrait les étaler alors jusqu'au diamètre de 6 cm avec un rouleau à pâtisserie. En rajoutant donc de la farine au dessus. Bof, l'idée ne me plaît guère et j'ai étalé ces ronds de pâte avec le dos d'une cuiller à soupe, simple et rapide (et sans farine supplémentaire !)Les fruits doivent transparaître, c'est normal. Posez-les sur la plaque du four avec, en guise de papier cuisson, la feuille entourant la pâte feuilletée dans son emballage :

eccle-cake-cru

Vu tous les trous, pas besoin d'inciser le dessus, à mon sens. Pour la dorure et le sucre supplémentaire, j'ai zappé aussi. Eh hop, au four à 180°C pour 15 mn environ !

Les véritables Eccles Cakes, je ne les ai pas goûtés et ne peux donc pas comparer. En tous cas, elle me plaît bien, cette version à la pomme, toute moelleuse en son coeur et joliment parfumée par le cinq épices. Excuse-moi, Pascale, d'avoir été si mal suivi ta recette, je suis une incorrigible infidèle (mais seulement en cuisine, bien sûr !).