Pour changer de l'andouillette entière et en faire un plat complet, ni gras, ni étouffant, je l'ai préparée en parmentier à base de céleri. Et oublions la bise glaciale avec une touche exotique apportée par le Panch Phoron, joli mélange d'épices indien.

Parmentier indien d'andouillette au céleri

andouillette_parmentier

Le Panch Phoron, que l'on prépare soi-même facilement, est un mélange de graines de cumin, fenouil, moutarde, fenugrec et nigelle en volume égal. On peut l'utiliser tel quel ou moulu.

Pour 3 personnes, cuisez à l'eau une petite boule de céleri-rave avec la moitié de son volume en pommes de terre. Une fois les légumes bien tendres, égouttez-les, remettez-les dans la casserole. Pas besoin de presse-purée qui donne une triste bouillie pour bébé, il suffit de mélanger vigoureusement à la cuillère en bois pour écraser le tout en gardant quelques menus morceaux. Poivrez généreusement.

Pendant cette cuisson, faites chauffer dans une grande poêle un peu d'huile. Saupoudrez d'une belle cuillerée à soupe de Panch Phoron aux graines entières (si vous l'utilisez moulu, rajoutez-le plutôt en même temps que l'andouillette), couvrez et laissez griller. Rajoutez un gros oignon émincé et trois andouillettes sans la peau. Faites revenir quelques instants, mouillez d'une larme d'eau et faites cuire jusqu'à ce que l'oignon soit tendre.

Le montage du parmentier est classique : l'andouillette dans le fond du plat à gratin, l'écrasé de céleri et pommes de terre, une couche de chapelure et zou, au four à 200°C pour une vingtaine de minutes.

andouillette_parmentier_celeri

Et pour d'autres idées de recettes avec l'andouillette, je vous la propose parfumée de bière et de curcuma, en cassolette, en feuilletés à la pomme, à l'oignon ou au camembert.