C'est chez Babeth que j'ai découvert le concours sur les Pains du Monde organisé par On dîne chez Nanou (prolongation jusqu'au 26 mai) :

pains_du_monde

Au vu de ce thème, j'ai tout de suite eu envie de refaire les pistolets belges qu'on mangeait, enfants, quand on allait chez nos grands-parents près de Charleroi. Il y avait tellement longtemps que je n'avais croqué dans ces petits pains fendus, à la fois croustillants et tout tendres !

Mon père est Belge, oui, sauf que moi, je suis née à Lille et j'ai donc revu ces pistolets à la sauce ch'ti en y ajoutant du Maroilles. Tout ceci n'est pas très exotique, certes, mais quand vous habitez la métropole lilloise, pas besoin de prendre l'avion pour visiter le monde, c'est lui qui vient à vous. Le Nord est terre d'accueil depuis des lustres et j'ai voulu rendre hommage à cette immigration qui n'enrichit pas que la cuisine en ajoutant à mes petits pains des ingrédients venus d'ailleurs. Des pistolets aux saveurs lointaines pour flinguer à ma manière certaines idées toutes faites...

En l'honneur de tous ceux qui ont quitté jadis les pays du Sud de l'Europe pour rejoindre le Nord de la France, surtout des Italiens et des Portugais, j'ai mis des olives noires dans mes pistolets. L'immigration dans le Nord fut ensuite polonaise alors va pour les graines de pavot si courantes dans les pâtisseries slaves. Après la dernière guerre, ce fut le tour des Maghrébins qui amenèrent avec eux les graines de nigelle. Aujourd'hui, la dispora chinoise est bien présente sur la métropole lilloise et j'ai donc opté pour des graines de sésames blanches et noires.

Quant à la recette de ces petits pains belges, je suis allée la chercher aux sources grâce à Google.be. J'ai choisi celle d'un amusant Bébé au Foyer qui raconte les pistolets de sa maman.

Pistolets belges au Maroilles et aux graines d'ailleurs

pistolets

 OK, mes pistolets sont assez moches, un peu blancs, tout biscornus, pas assez fendus. Mais à l'intérieur, foi de gourmande, c'est le nirvana avec le Maroilles fondant sur cette mie tendre et aérée !

pistolet_maroilles

Pour 6 pistolets :

35O g de farine - 21 cl d'eau tiède - 1,5 cc de levure sèche - 1 cc de sel - 1 cc sucre - 1 cc d'huile - 1 grosse cs de lait en poudre - 80 g d'olives noires dénoyautées - 150 g de Maroilles - graines de pavot, de nigelle, de sésame blanc et noir

Réveillez la levure dans un peu d'eau tiède avec le sucre. Quand elle bouillonne joyeusement, ajoutez le reste de l'eau, la farine, le sel, l'huile, le lait en poudre et travaillez la pâte avec vigueur. Couvrez d'un linge et laissez monter une paire d'heures selon la température ambiante. Dégazez en écrasant la pâte, incorporez les olives en morceaux et laissez monter à nouveau.

Coupez le Maroilles en gros dés. Divisez la pâte en 6 pâtons, cachez-y les morceaux de Maroilles. Farinez chaque boule, étirez-la pour lui donner une forme allongée et créez une fente en appuyant avec le manche d'une cuillère en bois. Saupoudrez de graines, pavot, nigelle ou sésame, retournez les pistolets fente en dessous et laissez monter une troisième fois.

Faites préchauffer le four au maximum. Enfournez les pistolets en baissant alors à 230°. Cuisson 20mn environ. Dégustez tiède pour apprécier l'onctuosité du Maroilles fondant qui, mine de rien, s'accorde à merveille avec les olives noires et la saveur des graines, les blanches comme les noires.

pistolet

Si vous désirez imprimer la recette, cliquez sur l'imprimante ci-dessous à gauche
Pour s'abonner au blog, voyez en haut de la colonne de droite