Les tomates ostendaises sont un grand classique de la gastronomie belge. Farcies de crevettes grises avec la sempiternelle mayonnaise, on les mange en entrée ou en plat, avec les indispensables frites.

Après plus de 20 ans de vie à Bruxelles, ma soeurette Cioranette a depuis longtemps adopté ces tomates à sa sauce. Mardi dernier, de passage chez moi, elle me les a fait goûter. Je suis tombée sous le charme de cette salade et j'en ai pris rapido une photo afin de partager avec vous ce délice.

tomates-ostendaises

Les crevettes grises viennent obligatoirement de la Mer du Nord sinon, plus d'ostendaise qui tiennent. Les courageux les achèteront entières et les dépiauteront eux-mêmes. Les pressés et les paresseux (ce fut notre cas) les prendront déjà déshabillées. Quoiqu'il en soit, rincez les crevettes et séchez-les dans un essuie-tout.

Pour les tomates, Cioranette les choisit cerises. A couper en morceaux.

Et ce qui fait toute la saveur de cette salade, c'est bien sûr la sauce. Cioranette est venue chez moi avec, dans son sac, cet élément plus indispensable que du rouge à lèvres :

IMG_3302

A défaut de cette sublime moutarde au piment d'espelette, prenez une bonne moutarde à l'ancienne. Cioranette en a mis une grosse cuillerée au fond du saladier puis l'a montée comme une mayonnaise avec de l'huile d'olive. Un peu de sel, des petits oignons nouveaux ciselés accompagnés de la ciboulette de mon jardin.

Les crevettes et les tomates y reposent pendant 20 à 30 mn au frais. Un jus de citron avant de servir et vous pourrez vous régalez des tomates ostendaises selon Cioranette.