Dialogue sur une brocante, dimanche dernier :

 - Bonjour, c'est combien ?
 - C'est une boîte pour biscuits apéritif. Elle est neuve, jamais servi, 1€.

Une boîte pour biscuits apéritif en plastique pas hermétique ? J'étais sceptique mais peu importe, si cet objet m'intéressait, c'est qu'il me rappelait un bento de table vu jadis sur un blog, exactement l'usage que je comptais en faire. Aussi bien, à 1€, pas d'hésitation !

Rentrée chez moi, Google m'a appris qu'il s'agissait certainement d'un bento de table, un shokado en VO, utilisé dans les restaurant ou à domicile, en guise de plateau-repas.

Mon shokado tout beau !

shokado

Quand je l'ai lavé, j'ai découvert en dessous le code-barre avec un Made in Japan qui m'a confortée dans mon opinion car, même si je ne connais pas le Japon, je me doute qu'on y consomme plus de bento que de biscuits apéritif, non ?

Une chose est sûre, on retrouve là la qualité japonaise : cette boîte de 24x24 cm à l'intérieur pèse 960 g et c'est une magnifique imitation bois laqué. Franchement, on croirait du vrai. En plus, le compartiment intérieur est amovible pour faciliter le nettoyage. Eh, eh, pour 1€, j'ai fait une affaire !

Aussitôt acheté, aussitôt utilisé :

shokado-1

Tout d'abord, des harumaki de thon mariné. Ce sont tout simplement des rouleaux de printemps japonais fait avec les classiques feuilles de riz farcies ici de vermicelle chinois, de champignons noirs, d'endive ciselée et de thon en boîte mariné deux heures dans un mélange jus de citron vert, wasabi, huile de sésame, ail. Même si vous ne pratiquez pas le bento, je vous conseille ce thon mariné qui réveillera une salade composée.

Ensuite, une salade cuite de quat'sous : les feuilles extérieures d'une batavia (celles qui sont trop dures pour servir en salade), sont ciselées, cuites à l'huile avec oignon, gingembre, vinaigre de riz et les feuilles toutes desséchées de quelques branches de persil oubliées au fond du frigo. A saupoudrer de graines de sésame une fois refroidie.

On continue par une fricassée froide d'aubergine, oignon et poivron cuits avec une bonne dose de curcuma puis parsemée de coriandre hachée menue.

On termine par du riz blanc parfumé de gomasio.

shokado-2

La salade cuite et la fricassée de légumes étaient des restes de la veille. Le matin-même, j'ai juste dû préparer les harumaki (avec du thon mariné de la veille) et le riz. Ainsi, quand je suis rentrée tard le soir, mon repas était tout prêt.

Évidemment, on peut présenter les mêmes plats dans une simple assiette mais, perso, je trouve qu'un tel plateau-repas nippon, c'est le luuuuxe (euh, un luxe de quat'sous, enfin de 1€...). Bref, il m'en faut peu pour être béate de contentement.

PS Après coup, je me souviens où j'avais vu un tel bento de table, sur le blog Mangeons des p'tits clous où il était appelé bento sédentaire. Sauf que son shokado était beaucoup plus beau avec son couvercle décoré !