"Assise depuis dix minutes dans la petite cuisine, elle observait la table dressée et Shalber qui s'affairait aux fourneaux, en manches de chemise, un tablier autour de la taille et un torchon jeté sur l'épaule. Il sifflotait.
  - Risotto au vinaigre balsamique, rougets en papillote, salade de chicorée et pommes vertes, annonça-t-il. J'espère que cela vous convient.
  - Oui, bien sûr, dit-elle, déconcertée."

Le tribunal des âmes - Donato Carrisi - Calmann-Lévy - p 244

Le Chuchoteur du même auteur m'avait subjuguée, un thriller vraiment original et palpitant. Ce deuxième roman n'en est que plus décevant, une nébuleuse histoire peu crédible autour d'une sempiternelle société secrète du Vatican. D'un Italien, j'attendais beaucoup mieux. Enfin, je fais ma difficile car le Net regorge d'avis dithyrambique au sujet de ce bouquin...

Pour revenir en cuisine, cet intrigant risotto au vinaigre balsamique titillait ma curiosité. La photo n'est guère alléchante (le brun du vinaigre allié au jus noirâtre des champignons, beurk pour les pupilles !) mais les papilles aventureuses seront séduites par la saveur acidulée de ce risotto insolite.

risotto-balsamique

Pour la cuisson du riz, procédez de la manière habituelle en zappant juste le vin blanc qui ferait double emploi avec le vinaigre balsamique :

Faites revenir un oignon haché dans un peu d'huile. Quand il devient translucide, ajoutez le riz puis mouillez peu à peu avec du bouillon. En parallèle, faites sauter à la poêle quelques champignons émincés avec de l'ail.

Quand le riz est cuit, ajoutez les champignons, de la crème fraîche (ou mieux, du mascarpone), un peu de parmesan, une giclée de vinaigre balsamique (1 cs par personne, environ, selon le goût) et des feuilles de basilic ciselées.