Exercice de style dans ma semaine de bento (euh, la semaine dernière...) : remplir ma boîte chaque matin avec des carottes et des oranges. Parce que c'est bon pour la santé. Parce que c'est bon pour le porte-monnaie, moins de 0,70 €/kg. J'ai ajouté une contrainte supplémentaire : garder les oranges crues, vitamines oblige.

Résultat du test : on peut manger tous les jours les mêmes produits sans s'en lasser !

Lundi, ça roule

bento1

Dans le fond de ma boîte inox, une salade de pâtes. Non pas des tagliatelles italiennes mais des nouilles chinoises de riz, elles cuisent beaucoup plus vite. Une minute avant la fin de cuisson, juste pour l'attendrir, je jette dans l'eau une carotte débitée en fines tagliatelles à la mandoline. J'égoutte, je refroidis sous le robinet et j'assaisonne sans oublier le persil plat.

Pour les protéines, deux oeufs battus un par un et cuits en deux omelettes fines dans une poêle de 18 cm. Je les roule encore chaudes et les coupe, froides, en quatre tronçons chacune, enfoncés sdans les pâtes et surmontés d'un pois de wasabi vert.

Après cette "grande" cuisine, le dessert est tout simple : l'orange est coupée en demi-tranches (plus facile à manger à la fourchette) + des mini-meringues.

Mardi, c'est râpé

bento2

Le quinoa cache bien son jeu, ce n'est pas une céréale mais une graine qui contient des protéines complètes plus du fer. Même bio, le quinoa reste moins cher que le steak, garanti sans graisses saturées, et le remplace donc avantageusement.

Perso, je le rince longuement pour éliminer la pellicule un peu savonneuse qui protège les grains, je le cuis 12 mn à l'eau bouillante en le laissant ensuite gonfler dans l'eau quelques minutes afin de le rendre plus moelleux.

Dans ce bento, j'ai parfumé mon quinoa d'algues en paillettes. Des carottes râpées l'accompagnent, une orange et une violette, parsemées d'herbes surgelées.

L'orange du dessert a été coupée la veille en dés tassés dans des moules-oursons puis recouverts de gelée à l'hibiscus. En version économique, j'utilise une infusion simplement parfumée à l'hibiscus, 25 cl de liquide froid + 1g d'agar-agar (= 0,5 cc) bouilli 1 mn. Le reste de la gelée est refroidie dans un petit moule puis découpée en mini-dés qui entoure les oursons tordus (j'ai d'ailleurs avalé de suite le 3ème larron qui ne ressemblait à rien).

Jeudi tout vert

bento4

Une carotte en tronçons est cuite à l'eau avec des haricots plats surgelés. Les légumes sont ensuite égouttés et mélangés tout chauds dans une vinaigrette asiatisante : huile de sésame, jus de citron, nuoc-mâm, gingembre frais, persil plat.

Pour tenir au corps, des flageolets relevés au jus de citron + moutarde en poudre (ça dégage les sinus !) + graines de sésame blanches et noires. Partie crue du menu, un mélange de salades coupées menu, menu pour en mettre plus + copeaux de parmesan.

Le dessert : du tapioca vert cuit à l'eau sucrée + 1 cc de purée de noix de coco (hi, hi, plus économique que le lait de coco !). Il est versé chaud dans le compartiment de mon bento inox et, une fois tiédi, j'y plonge mon orange en dés. Avant de partir au matin, une pluie d'étoiles filantes jaunes en sucre. Orange et coco, ça met en joie !

Vendredi, bento marocain

bento-4

Les carottes sont cuites dans un fond d'eau puis marinées dans huile d'olive + cumin + ail. Quelques graines de nigelle noires boostent leur goût. Les pois chiches sont aromatisés au jus de citron et, entre les deux, des feuilles de coriandre qui resteront fraîches jusqu'à midi.

Dans le second compartiment du bento, les dés d'orange sont roulés dans des graines de sésame grillé puis enfilés en brochettes avec des dattes dénoyautées.

Le lendemain, le reste de la boîte de pois chiches, des carottes marinées et des feuilles de coriandre ont enrichi sans façon ma salade :

salade