Le topinambour est aussi appelé artichaut de Jérusalem, paraît-il. Voilà le genre d'info qui inspire une recette, mélangeant caviar d'artichaut et tartinade de topinambour. Ou comment faire manger des légumes à ceux qui n'aiment pas.

tartinade-topinambour-artichaut

200 g de fonds d'artichaut cuits - 300 g de topinambours crus (mais épluchés) - 1 orange bio - 1/2 jus de citron - huile d'olive - 1/2 cc de graines de fenouil - poivre de Sichuan

Grande fainéante devant l'Eternel, j'ai pris des fonds d'artichaut en conserve. Une fois passés quelques minutes dans une casserole d'eau bouillante, ils sont comme neufs !

Pendant la cuisson des topinambours, à l'eau avec les graines de fenouil, râpez le zeste de l'orange.

Ne reste plus qu'à mixer longuement les fonds d'artichaut avec les topinambours égouttés, le zeste, le jus de citron, du poivre de Sichuan et l'huile d'olive nécessaire à la texture désirée.

Servir bien frais sur du pain avec quelques pluches de coriandre.

Suggestions :

  • A défaut d'orange bio, zappez le zeste et remplacez-le par du jus d'orange.
  • Pour une tartinade plus légère, zappez l'huile et remplacez-la par du jus d'orange.
  • Pour une tartinade moins fruitée, zappez l'orange et parfumez avec du cumin ou du carvi.
  • A défaut de poivre de Sichuan, utilisez du piment dEspelette ou un poivre commun.
  • Cette tartinade peut se consommer en purée froide accompagnant une assiette de charcuterie (ou de pâtés végétaux, plein d'idées chez Mamapasta).