Si, comme moi, vous adorez l'Art Nouveau, courez vite voir ce film. Les décors sont somptueux, des intérieurs d'immeubles et maisons Art Nouveau filmés à Bruxelles et Nancy, ils valent vraiment le détour. Hélas, comme tout film d'auteur abscons, L'étrange Couleur des larmes de ton corps ne restera certainement pas longtemps à l'affiche. Dépêchez-vous !

etrangecouleur

Au début de l'histoire, le pauvre monsieur à qui il arrivera bien des malheurs entre, si je ne m'abuse, dans l'Hôtel Hannon à Bruxelles. J'ai cru reconnaître sa façade :

IMG_7489
photo du 03/08/2012

et surtout, ce bow-window spectaculaire :

IMG_4366
photo du 20/11/2011

L'appartement de l'infortuné héros est filmé derrière ces deux fenêtres rondes de l'Hôtel Ciamberlani que j'avais photographié en août 2012 à Bruxelles :

IMG_8232

Dans quelques scènes, le film laisse aussi apparaître les fabuleux sgraffites de la façade :

IMG_8233

L'immeuble où se déroule l'action du film possède un escalier magnifique, celui de l'Hôtel Solvay, toujours à Bruxelles, toujours en août 2012 :

IMG_8253

Perso, je n'ai pas pu en admirer l'intérieur et je vous laisse juste quelques détails de l'extérieur, les ferronneries tortueuses des balcons et de la grande porte :

IMG_8255

IMG_8262

IMG_8263

Et toujours ce sens du détail dans l'Art Nouveau, jusque dans la sonnette ou la taille du numéro en pierre :

IMG_8272

IMG_8274

L'un des appartements de l'immeuble du film, le n°7,  emprunte son décor à la Villa Majorelle à Nancy :

IMG_8935

Quand je l'ai photographiée, le 16 août 2012, été de l'Art Nouveau pour moi, elle était à moitié restaurée, la pierre à la clarté clinquante côtoyant les parties plus ternes.

IMG_8940

IMG_8933

Ah, que j'aime ces volutes s'enroulant sensuellement autour de la descente de gouttière et de la marquise :

IMG_8944

Dommage, je n'ai pris aucune photo de l'intérieur, pourtant libre d'accès. A la place de la majestueuse cheminée de céramique d'Alexandre Bigot qu'on peut admirer dans le film, voici donc sa balustrade à l'extérieur de la villa Majorelle :

IMG_8948

Et, je ne m'en lasse pas, encore quelques détails architecturaux :

IMG_9058

IMG_8966

Pour en revenir au sujet de ce billet, L'Etrange Couleur des larmes de ton corps est réalisé par deux Français qui vivent à Bruxelles, Hélène Cattet et Bruno Forzani. Je ne ferai pas la critique de ce film car, à mon humble avis, il est réservé à un public de cinéphiles éclairés et intelligents dont, hélas, je ne fais pas partie. Je suis restée sous le charme des superbes décors Art Nouveau et, pour le reste, je n'ai vu qu'un délire onirique virant parfois au cauchemar (âme sensible que je suis, j'ai passé quelques scènes les yeux cachés derrière mes mains tremblantes...).

J'ajouterai juste que les larmes de mon corps n'ont pas une étrange couleur, elle est rouge tout simplement. Et puis, les règles des femmes sont une chose on ne peut plus naturelle, ça me sidère qu'elles puissent devenir la cause d'une telle angoisse chez certains. Enfin, c'est ainsi que sont nés la psychanalyse, les beautés de l'Art Nouveau et ce film qui m'a permis d'en jouir une fois encore.