Traversant le premier pont de mai, mon fils est arrivé de la capitale à 14 h. N'écoutant que ma voix de mère nourricière, je me lançai immédiatement dans la préparation de cookies afin de satisfaire sa gourmandise.

Hélas, le cher ange a choisi d'autres gènes que les miens et il voulait des cookies "normaux". Il ne désirait ni noix de coco, ni raisins, ni noix de cajou, juste de banals cookies au chocolat. Pffff. Suivant alors ma voie de blogueuse culinaire, je mis dans la pâte du son d'avoine. Ni vu, ni connu, je t'embrouille !

Et voici donc, ces cookies délicieux mais pas totalement communs pour régaler fils, mère et, je l'espère, quelques visiteurs de ce blog :

cookies-son-avoine

La texture de ces cookies est parfaite, ils sont croustillants sur les bords, hyper-moelleux au centre, avec un peu de flocons d'avoine pour la touche rustique. Photographiés 45 mn après leur sortie du four, le chocolat est encore fondant, une merveille en bouche !

cookie-son-avoine

Pour 12 gros cookies :

100 g de beurre - 1 oeuf - 150 g de vergeoise blonde - 100 g de farine - 50 g de son d'avoine - 50 g de flocons d'avoine - 100 g de chocolat noir - 1 cc de levure

Travaillez longuement le beurre mou et la vergeoise. Incorporez l'oeuf puis l'avoine, la farine avec la levure. Terminez par le chocolat coupé en pépites à l'aide d'un grand couteau.

Sur la plaque du four, déposez 12 tas de pâte. Pas besoin de les aplatir, ils le feront tout seuls comme des grands à la chaleur du four.

Cuisson 10 mn précises à 200°C. Les bords sont alors dorés, le centre encore bien mou. Retirez la plaque du four et déposez les cookies sur une grille en vous aidant d'une palette à bord fin. Attention, fragile !

Mon fils a patienté 6 minutes avant de se jeter dessus comme la misère sur le pauvre monde. A l'heure où j'écris ces mots, il reste tout de même trois cookies dans l'assiette. Sachant que j'en ai dévoré 3, combien de biscuits a-t-il mangés ? Question pour occuper les enfants privés de goûter.