C'est l'été et pas un magasin n'oublie de proposer en tête de gondole ces vins industriels parfumés aux fruits. Pamplemousse, le premier arrivé, fraise, melon, figue, myrtille, mirabelle, il y en a pour tous les goûts.

Euh, je passe mon tour car du vin de table qui troue l'estomac additionné d'arômes artificiels qui sentent le chimique, très peu pour moi. J'y ai goûté une fois chez des gens, l'expérience m'a suffi. Difficile que je suis, je préfère boire moins mais mieux.

Ceci étant, le concept est pourtant sympa pour les apéritifs d'été. Alors, heureusement qu'il existe le fait maison ! J'avais déjà testé le rosé à la pêche avec les fruits en morceaux qui macèrent quelque temps dans le vin. Cette fois-ci, j'ai mixé les fruits avec le vin et, pour échapper à la corvée d'épluchage, j'ai choisi des nectarines.

vin-nectarine

1 bouteille de vin rosé fruité (ici, du cabernet d'Anjou) - 3 nectarines blanches - 3 cs de miel - 2 cs d'eau de rose - 1 branche de 15 cm de romarin frais

Bien sûr, les quantités de miel et d'eau de rose dépendent du taux de sucre et du parfum des nectarines. De votre goût aussi.

Dénoyautez et coupez en morceaux les nectarines. Mixez-les longuement dans le blender avec une partie du vin. Dans un bocal en verre, de préférence, mélangez cette soupe de nectarine avec le reste du rosé, le miel et l'eau de rose. Ajoutez le romarin. Laissez macérer au frais durant au moins 12h.

Filtrez ensuite le rosé dans une passoire très fine puis une étamine si vous désirez un vin plus clair. Perso, j'ai utilisé un mouchoir fin mais ce fut bien long. N'oubliez pas d'ailleurs qu'un rosé aux nectarines un peu trouble est la preuve d'un véritable apéritif maison.

Servir bien frais en gardant bien à l'esprit la nécessaire modération. Cette boisson est tellement douce et délicatement fruitée qu'il est aisé de l'oublier.