J'avais déjà savoureusement testé la ricotta dans un cake salé au chorizo. Pourquoi pas dans un gâteau au chocolat ? Avec du marsala, pour la rime en a et ajouter aux parfums italiens de la recette.

Essai réussi ! La ricotta apporte un fondant extraordinaire avec juste 20 g de beurre. Essayez et vous serez tout aussi bluffé que moi.

fondant-chocolat-ricotta-marsala

J'ai choisi un chocolat noir fort en cacao. La vergeoise et surtout la ricotta compensent son amertume, le gâteau est donc tout doux en bouche.

Pour obtenir un gâteau particulièrement fondant, j'ai mis très peu de farine, juste de quoi lier le tout.

200 g de chocolat à 70% de cacao - 250 g de ricotta - 20 g de beurre - 4 oeufs - 120 g de vergeoise blonde - 30 g de farine - 1 cs de marsala - 1/2 paquet de levure

Dans une grande casserole à fond épais où se fera toute la préparation, faites fondre le chocolat à feu très doux. Quand les derniers morceaux de chocolat deviennent bien mou, retirez du feu et incorporez le beurre. Avec la grande quantité de ricotta utilisée, je pense qu'il n'était pas indispensable mais je l'ai ajouté pour pouvoir admirer ce chocolat brillant de gourmandise :

chocolat-fondu

Ajoutez successivement les jaunes d'oeufs, la vergeoise, la ricotta, la farine avec la levure, le marsala. Battez les blancs en neige. Détendez la pâte à gâteau avec une grosse cuillerée de blancs avant d'incorporer le reste délicatement.

Craignant que le démoulage soit compliqué avec cette grande quantité de fromage, j'ai protégé le moule d'un papier cuisson avant d'y verser la pâte. La minutie n'étant pas mon fort, les plis du papier se sont incrustés sur les bords du gâteau :

fondant-chocolat-ricotta

Cuisson 30 mn à 180°C

fondant-chocolat

Le jour même, ce gâteau est mousseux en bouche. Après une nuit au frais, il devient vraiment fondant. Après deux nuits, ben, il n'y en a plus.

Suggestion :

  • Si vous préférez un chocolat moins fort en cacao, il faudra peut-être diminuer la quantité de vergeoise. A moins que vous soyez un bec sucré.
  • A défaut de marsala, parfumez le gâteau avec du rhum. Ou de la fleur d'oranger, ou rien, pour éviter l'alcool (qui s'évapore aussi bien à la cuisson).