La Vallée Verte en Haute-Savoie abrite d'importantes meulières dont les plus renommées sont celles du Mont Vouan. Moins connue mais tout aussi spectaculaire, nous sommes allés voir la meulière de Molière à Saint-André de Boëge. Une petite randonnée d'une heure, le 12 juillet dernier, sur les pas d'un métier disparu.

La Barme de la Molière

SAM_4487

D'après un panneau sur place, "cette carrière a la forme d'une grotte régulière de 14 m d'ouverture, 10 m de profondeur et 2,80 m de hauteur maximale. Tout autour de la grotte, 11 emplacements de meules sont visibles".

Le chemin continue le long de la falaise où des dizaines d'autres meules ont été extraites :

SAM_4496

Devant ces énormes trous de gruyère dans la roche, je peine à imaginer le travail harassant de ces hommes juste armés d'un burin, d'un marteau et d'un courage phénoménal.

SAM_4509

SAM_4519

Un petit coup d'oeil sur le panorama et les crêtes de la Vallée Verte un peu perdues dans les brumes :

SAM_4524

Les carriers ont extrait ici de si nombreuses meules parce que la roche est particulièrement dure, ce qui évitait au gens d'avaler trop de poussière de pierre avec la farine du pain.

SAM_4526

Un autre petit panneau explique les "2 encoches où les carriers enfonçaient des coins de bois pour détacher la meule" au-dessus de son moulage en creux :

SAM_4533

Et là, "une meule complètement taillée et qui, sans doute victime d'un défaut, est laissée à l'abandon" :

SAM_4534

C'est émouvant de voir ainsi inscrites dans la roche les traces du travail de ces ouvriers d'autrefois qui avaient juste leur force physique et leur volonté pour dompter la pierre.

S'ils n'ont pas bâti une grandiose cathédrale à la gloire de Dieu, ils ont taillé ces meules pour le pain quotidien de leurs contemporains. A mes yeux, leur oeuvre quasi oubliée me semble pourtant encore plus digne de reconnaissance.

SAM_4543