Une soupe avec des féculents, des légumes, du poisson, voilà un plat complet à mettre sur une table d'automne. Et il sera encore plus réconfortant avec une petite dose d'alcool, bière et whisky, allons-y gaiement !

Soupe de maïs au haddock
Bière et whisky

soupe-mais-haddock

Les quantités de pommes de terre, maïs et haddock dépendent de l'appétit des convives, selon qu'on désire une soupe plus ou moins rassasiante, plus ou moins protéinée. Bien sûr, l'ajout d'alcool est tout à fait facultatif.

Quant à mixer la soupe, je la trouve plus appétissante et plus nourrissante avec des morceaux à mâcher. Mais à chacun ses goûts...

soupe-haddock

Dans certaines recettes, le haddock est mis directement en dés dans la soupe. Perso, je préfère le dessaler auparavant. Sans lait, pour ne pas gâcher.

Placez les filets de haddock dans une casserole d'eau froide (non salée !) avec quelques aromates (sauge, laurier, romarin, par exemple) et épices (clous de girofle, muscade, fenugrec, grains de poivre, etc). Faites chauffer jusqu'à ébullition. Retirez du feu et laissez reposer 30 mn. Egouttez le poisson et enlevez la peau.

Faites revenir un oignon émincé dans un peu de matière grasse. Quand il est doré, ajoutez quelques gousses d'ail écrasées, des pommes de terre en petits dés (elles cuiront ainsi plus rapidement) et mouillez, moitié bouillon de légumes, moitié bière blonde (ou tout bouillon pour la version soft). Une pincée de curcuma colorera joliment le bouillon. Ou encore plus chic, du safran.

Lorsque les pommes de terre sont quasiment cuites, ajoutez du maïs en boîte puis, deux minutes avant de servir, le haddock émietté. Terminez par du persil haché, une rasade de whisky et surtout, une volée de poivre noir bien corsé.

Demain soir, il fera noir une heure plus tôt. J'espère que ma soupe vous aidera à surmonter cet obstacle automnal.