La Maison Folie de Lille Moulins abrite jusqu'au 11 janvier 2015 l'exposition "A Nous York" dans une aile nouvellement réhabilitée :

SAM_6651

Vous pouvez vous y extasier, tout à fait gratuitement, devant les graffitis sur toiles de Futura 2000, un artiste américain connu de par le monde entier excepté moi.

SAM_6648

De l'étage, vous admirerez en bas les admirateurs de son oeuvre (surtout celui à la casquette jaune) tout en vous pâmant face aux photos du non moins célèbre Ernie Paniccioli qui a fixé pour la gloire des tags de New York et les portraits de stars du hip hop (tiens, j'avais totalement oublié l'existence de la Missy Elliott depuis, euh, le siècle dernier) :

SAM_6646

Les fenêtres cernées de noir servent de cadres aux briques des façades extérieures...

SAM_6649

 ... puisque la Maison Folie de Lille Moulins prend place dans une ancienne brasserie du 19ème siècle superbement restaurée, il y a 10 ans :

SAM_6653

 Sous la voûte de briques dans la cour, deux pigeons s'aimaient d'amour tendre :

SAM_6654

Tandis que, dans la rue d'Arras, je ne me lasse pas de contempler ce splendide pignon flamand.

SAM_6658

Depuis la rue du Petit Thouars, voici la façade derrière laquelle se cache "A Nous York" :

SAM_6660

Un peu plus loin, des éléments métalliques bruts ou rouillés servent de liaison entre ces murs de briques du 19ème et la proue de verre et d'acier du 21ème siècle qui domine la rue de Fontenoy :

SAM_6661

Quant aux oeuvres de l'exposition, ben, New York peut rester aux USA, le street art vit aussi dans les rues de Lille et voilà ce que j'ai pu photographier à 500 m de là :

 

042

Sur cette même friche où s'exposait en 2011 cette Myrto :

Source: Externe

Depuis, bien des changements se sont produits sur ce terrain, rue de la Plaine. Heureusement, l'arbre a survécu, troquant son coin d'herbe contre le macadam d'un terrain de basket et les piaillements des pigeons contre les cris des enfants du jardin public le jouxtant :

044

L'art de la rue est éphémère : la photo ci-dessus date de début octobre 2014 et ce week-end, les couleurs du mur de briques avaient déjà mué :

SAM_6664

Et comme j'ai un petit faible pour les têtes de mort, je conclurai en disant que c'était bien mieux avant.