Une pastilla végétarienne à base de rutabaga et de carotte, enrichie de quelques feuilles de cresson et, pour lui donner un air de là-bas, des raisins secs, des amandes et du vermicelle chinois parfumé de curcuma. Eh oui, le vermicelle chinois est utilisé par les Marocaines, comme dans les pastillas au poisson de Najat.

pastilla-carottes

Cette recette est  idéale pour cuisiner des restes de légumes cuits à l'eau ou poêlés. Et à propos, je vous rappelle le prochain rendez-vous de La Cuisine des Restes pour partager toutes vos idées contre le gaspillage alimentaire, le 20 novembre.

pastilla-carotte-cresson

Pour les quantités, c'est selon les disponibilités du réfrigérateur et votre appétit.

Faites cuire 2 mn à l'eau bouillante des vermicelles chinois. Refroidissez à l'eau froide, égouttez, coupez en tronçons. Saupoudrez de curcuma et mélangez.

Découpez en menus morceaux des légumes cuits à l'eau ou poêlés au préalable (ici, des rutabagas et des carottes).

Rissolez à l'huile d'olive un oignon émincé. Laissez refroidir.

Mélangez le tout en ajoutant quelques feuilles de cresson, des petites amandes entières (ou des grosses concassées), des raisins secs. Salez et poivrez.

Garnissez des feuilles de brick huilées en suivant ce modèle.

Faites cuire au four 15 à 20 mn à 200 °C.

Cette recette a deux gros avantages : elle recycle vos restes de manière savoureuse et les feuilles de brick peuvent se préparer à l'avance en gardant juste la cuisson au four au dernier moment.