Rien de prévu pour le repas du soir ? Pas de souci ! Du riz et des champignons séchés dans le placard, un petit sachet de viande cuite au congélateur, de la crème et du parmesan au réfrigérateur et un brin de persil sur la terrasse et voilà un risotto au porc effiloché de derrière les fagots (ou de devant le kerria jaune...) :

risotto-porc-effiloche

N'imaginez pas ici un porc effiloché à l'américaine avec force ketchup. Non, il s'agit de mon porc effiloché franchouillard au bon vin rouge bien de chez nous qui s'accorde mieux avec un risotto, je trouve.

Les gens civilisés dégèlent au dernier moment la viande au micro-onde. Moi, je le fais dans une casserole couverte, dans 1 cm d'eau. Pendant ce temps, les champignons des bois séchés se réhydratent dans un bol d'eau chaude.

Dans une sauteuse, je fais revenir 2 échalotes émincées à l'huile d'olive. J'ajoute le riz rond à risotto et, lorsqu'il devient translucide, je verse une louchée d'eau bouillante (merci la bouilloire électrique !). Pas besoin de bouillon car la viande est déjà cuite dans un bon jus aviné (hic !). D'ailleurs, dès que le porc est bien mou dans sa casserole, je le joins au riz avec les champignons des bois dont l'eau de trempage, filtrée et chauffée (dans la casserole du porc), viendra elle aussi enrichir les saveurs du risotto.

Il ne reste plus qu'à terminer la cuisson du risotto avec encore de l'eau bouillante si nécessaire, une cuillerée de crème fraîche, un nuage de parmesan et du persil haché.