Depuis que j'ai découvert la Vendée il y a deux ans, je m'offre chaque année un sac ou deux de ces succulentes pommes de terre primeurs de Noirmoutier. Cette année, j'ai décidé de leur donner un peu de chaleur avec des parfums méditerranéens, ail et basilic :

noirmoutier

 Pour un plat moins gras, les pommes de terre primeurs sont cuites à l'eau au préalable, avec leur peau bien entendu et coupées ou non suivant leur taille. Pendant ce temps, faites suer dans l'huile d'olive quelques échalotes hachées.

Ajoutez-y les pommes de terre égouttées toutes brûlantes plus une ou deux gousses d'ail écrasées. Faites sauter joyeusement tout ce beau monde et quand la couleur vous sied, éteignez le feu et jetez dans la poêle des feuilles de basilic grossièrement ciselées.

Servez de suite en saupoudrant de fleur de sel.

Évidemment, la feuille de basilic grisaille vilainement à la chaleur mais si elle rend l'assiette peu alléchante, ses saveurs méridionales vont à ravir au parfum iodé de la petite Noirmoutier.

Faire voyager les pommes de terre primeurs vous tente ? Essayez donc ma recette au Maroilles:

Source: Externe

Ou carrément au gingembre :

Source: Externe