A moitié belge de par mon père, j'aime et j'adule Jacques Brel depuis toujours. Pour vous dire, quand j'étais adolescente, je passais en boucle les cassettes audio sur lesquelles j'avais enregistré tous ses disques.

Les reprises de Jacques Brel se comptent par centaines, si ce n'est par milliers, et chaque fois que j'en entends une, je suis dépitée, voire horrifiée. Au mieux, c'est sans intérêt aucun. Au pire, c'est un massacre. Je vous l'accorde, l'objectivité ne m'étouffe pas sur le sujet...

Miraculeusement, une seule trouve grâce à mes oreilles :

Dans ce Port of Amsterdam, je retrouve à la fois l'Amsterdam de Brel et la personnalité de Bowie. La force émotionnelle du Grand Jacques s'intégrant à l'univers extraterrestre du dandy David, une pure merveille !

David Bowie a aussi repris une autre chanson de Jacques Brel :

Là, je suis plus mitigée : c'est du Bowie, donc le morceau est impeccable mais Brel a totalement disparu dans cette interprétation.

Comme il ne s'agit pas d'une chanson des plus connues de Jacques Brel, je vous mets l'original pour la comparaison :

 Chanson de circonstance... Franchement, on ne peut pas dire que 2016 commence bien pour les artistes.